Immo

Crédit-bail immobilier, un retour crédible

En matière d’accession à la propriété, les entreprises peuvent recourir à de nombreux dispositifs de financement. Parmi ceux-ci, le crédit-bail immobilier devient de plus en plus prisé, comme en témoigne l’augmentation du montant des contrats signés sur les dernières années.

Financement en progression pour les contrats de crédit-bail immobilier

L’attirance pour le crédit-bail, une technique de financement pour l’acquisition d’un bien immobilier destinée aux entreprises, a nettement diminué pendant la crise. Pourtant, cette technique a largement été plébiscitée au début des années 2000. Depuis quelques années, les entreprises ont affiché un regain d’intérêt pour ce type de financement.

A découvrir également : Le marché de l'immobilier redémarre petit en petit dans le sud

Le crédit-bail permet aux entreprises et aux professionnels d’acquérir un immeuble sans devoir mobiliser un apport initial. Il est parfaitement adapté pour les entreprises qui ont des difficultés à obtenir un crédit de la part de leur banque ou qui ne souhaitent pas s’endetter de manière importante. Le crédit-bail est un contrat de location muni d’une clause de possibilité de levée d’option d’achat. Il s’agit d’une solution crédit pour éviter l’autofinancement.

Le regain d’intérêt pour le crédit-bail s’accentue depuis quelques années. D’ailleurs, le secteur de l’immobilier repart en général à la hausse actuellement. Si vous voulez trouver un credit immobilier, cliquez ici. Après le ralentissement des investissements immobiliers lors de la crise, les chiffres tendent à confirmer que le nombre d’entreprises recourant au crédit-bail est en nette progression. Ainsi, le nombre de contrats de crédit-bail affiche un taux de 6,4 % plus élevé pour l’année 2014 que pour 2013. La première cause de cette hausse concerne le fait que le crédit-bail permet aux professionnels de bénéficier d’avantages fiscaux, étant donné que le loyer est déduit de l’impôt sur les bénéfices.

A lire aussi : Les avantages de la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

Optimisation fiscale et gestion maîtrisée des risques avec un crédit-bail immobilier

L’avantage fiscal est, en effet, le premier bénéfice du crédit-bail. En effet, les loyers sont directement imputables sur le résultat imposable de l’entreprise ou du professionnel. Ainsi, le crédit-bail est un bon moyen d’amortir rapidement le coût de l’immeuble à la manière d’un crédit d’impôt.

Les entreprises et les professionnels bénéficient également d’autres avantages fiscaux après la levée de l’option d’achat, notamment si le prix est grevé de TVA. En effet, au moment de l’acquisition de l’immeuble, l’entreprise peut en demander la déduction par imputation de la TVA ou de son remboursement. Par ailleurs, en cas de revente, les frais de mutation sont réduits. Par contre, les sommes prévues pour l’amortissement du prix du terrain ne peuvent pas être déduites fiscalement. Ainsi, les derniers loyers sont partiellement déductibles des impôts.

Par ailleurs, le crédit-bail est également un bon moyen de maîtriser les risques sur l’investissement immobilier. En effet, cette opération ne débouche pas obligatoirement sur un acte d’achat de l’immeuble, étant donné que le preneur a le choix entre trois scénarios. Soit, il procède, effectivement, au rachat du bien immobilier selon le prix fixé au début, soit il choisit de poursuivre la location ou encore de le restituer au bailleur.