Auto

Filmé en pleine escroquerie, le taxi clandestin réclamait 247 euros à des touristes

Les touristes le savent… lorsqu’ils débarquent dans un pays étranger, ils sont sujets à toutes sortes d’arnaques. La vidéo diffusée le 6 novembre 2018 en témoigne une fois de plus. Dans celle-ci, on voit un chauffeur arnaquer un couple thaïlandais. Pour effectuer le trajet entre l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle et la capitale, le taxi a décidé de leur réclamer 247 euros, pour une course qui n’aurait (en principe) pas dû dépasser les 50 à 60 euros.

Taxi clandestin filmé en pleine escroquerie

Postée sur YouTube le 6 novembre dernier, une vidéo a véritablement affolé la toile ces derniers jours. Et pour cause, on y voyait un chauffeur faire preuve d’une grande agressivité à l’égard d’un couple thaïlandais. Il s’était présenté comme étant un chauffeur privé et avait gentiment proposé à Charkrid Thanhachartyothin et à sa compagne de les déposer à Paris. Il les avait récupérés à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle. Bien sûr, le couple était loin de s’imaginer qu’en réalité ce jeune homme n’offrait pas les mêmes services que ceux d’habitude proposés par un chauffeur privé à Marseille. Ils ont alors accepté de le suivre.

Mais au moment de régler la note, le chauffeur leur réclame un montant de 247 euros. Alors qu’en réalité, une telle course ne devait même pas dépasser les 50 euros. Il les a séquestrés dans l’habitacle et s’est montré assez agressif lorsque le couple lui a demandé de présenter sa licence de taxi et son application de chauffeur de VTC, le genre d’application que devrait avoir chaque chauffeur privé à Marseille. Il a ensuite continué à rouler en se mettant à hurler. On peut voir la scène sur la vidéo. Le couple a été obligé de lui donner au moins 200 euros pour qu’il les laisse s’en aller.

Huit mois de prison ferme pour le taxi clandestin

Lorsque la vidéo a été diffusée sur YouTube, une enquête pour « exercice illégal de la profession de taxi » a immédiatement été ouverte. Parce qu’en réalité, le jeune homme qui voulait agir comme un chauffeur privé à Marseille et qui disait avoir été envoyé par une compagnie de VTC n’était en réalité qu’un taxi clandestin. Puisqu’on voyait clairement son visage sur la vidéo, la police des taxis n’a eu aucun mal à l’identifier et à l’arrêter. Il a été jugé jeudi dernier en comparution immédiate pour plusieurs infractions. Il se retrouve derrière les barreaux pour une durée de 1 an, dont huit mois ferme.

Show Buttons
Hide Buttons
Mises à jour par courriel gratuites