Pratique

La cause des critiques concernant le changement d’heure

La commission européenne a organisé une consultation en ligne où il a été prouvé que 80% des européens ne voulaient plus du changement d’heure. Il a ainsi été proposé un changement d’heure obligatoire pour les pays de l’Union Européenne. Ce changement a été proposé par le président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker. Ce changement peut arranger les citoyens européens qui devaient ajuster leurs montres en mars et en octobre.

Le concept du changement d’heure n’est pas compris par tout le monde

Le concept du changement d’heure n’est pas apprécié par tout le monde, puisqu’il rencontre des détracteurs qui n’y comprennent pas grand-chose. Pourtant, c’est un concept qui existe depuis 1923 en France. A cette époque, le pays n’était pas aligné sur le Méridien de Greenwich.

C’est en 1940, avec l’arrivée des Nazis en France, que l’heure a été modifiée. Il est ainsi noté une heure de décalage entre la France et l’Allemagne qui est située plus à l’est. Avec le fuseau GMT, la France est toujours à GMT+1. C’est en 1976 que le changement d’heure bisannuel est rétabli par Valéry Giscard.

Des modifications qui ont eu lieu après la première crise pétrolière pour des raisons économiques.

  • Un changement d’heure qui pourrait participer à l’économie d’énergie

C’est le principal argument qui a été avancé pour expliquer le changement d’heure. Il a été soutenu que l’économie d’énergie permettrait de bénéficier de périodes de jours plus longues l’été. Il pourrait également permettre un rapprochement du rythme du soleil pendant l’hiver.

Pour ce qui est de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), elle montre des études qui font voir des économies en énergie et en CO2 tout à fait modestes. En plus, toujours selon les études, le passage à l’heure d’été peut entraîner une plus grande consommation en électricité, en plus d’un pic qui peut être atteint à 6 heures.

Un gain constaté au niveau de l’éclairage public

Des études qui ont eu lieu en 2009 ont montré que la demande moyenne en électricité à 19 heures a été diminuée à 3,5 gigawatts. Une quantité de 440 gigawatts heure a été économisée cette année. Cette économie a concerné en grande partie l’éclairage public avec l’Eddep. Cette économie d’énergie risque cependant de diminuer avec le temps à cause de l’évolution des équipements.

L’ADEME est d’avis que les économies d’énergie sur la climatisation et les usages thermiques n’apparaissent pas significatives. Pour bénéficier de gains additionnels, il faut que des systèmes de régulation automatiques soient installés.

Show Buttons
Hide Buttons
Mises à jour par courriel gratuites