Actu

Attentat déjoué : des sites de polices et des parcs d’attractions visés

L’information s’est très rapidement répandue en France : un attentat terroriste a été déjoué ! Le sentiment des Français : soulagement et inquiétude face à ce qui semblait être à nouveau un bain de sang. Cette fois-ci, on peut dire que les forces de sécurité ont pu intervenir à temps. Cependant, ce sont les endroits ciblés qui nous donnent des sueurs froides. Les informations reçues parlent de sites de police ainsi que des parcs d’attractions pour enfant. Cet article fait le point.

Cinq hommes arrêtés

C’est l’un des 5 hommes arrêtés en Alsace qui a fourni la liste des cibles pour d’éventuels attentats. Parmi les objectifs de cette cellule dormante, on a un haut lieu de la police, notamment le siège de la DGSI ou de la police judiciaire, mais aussi un parc de loisir pour enfant à Marseille. Après les perquisitions qui ont été effectuées chez les personnes arrêtées, les enquêteurs ont pu mettre la main sur une longue liste de cibles qui se trouvait dans le contenu des ordinateurs des suspects. Pour rappel, dans la nuit de samedi à dimanche, 7 hommes avaient été arrêtés dans la ville de Strasbourg. Le suspect principal, Yassine B, un homme de 37, les enquêteurs ont pu découvrir un lot de 3 pistolets automatiques ainsi que des chargeurs de 9 millimètres à son domicile. L’homme se trouvait également en possession de plusieurs appareils cellulaires, de plusieurs cartes SIM ainsi que d’un code pour la messagerie cryptée telegram.

Lire également : Dans quels cas utiliser un box de stockage ?

Une propagande djihadiste

Par rapport aux informations que les enquêteurs ont pu obtenir sur le suspect, on se rend compte que ce dernier était parti en Syrie durant les vacances 2015 en compagnie de ses acolytes. Les enquêteurs ont surtout découvert des textes de menaces contenant plusieurs fautes d’orthographe. En découvrant le projet d’attentat sur un parc de loisir pour enfant à Marseille, 3 autres hommes ont été arrêtés dans la ville phocéenne. Ceux-ci étaient surveillés depuis quelque temps par les services de sécurité après des voyages suspects en Europe. Ils sont surtout suspectés de collecter des fonds pour l’opération. À noter que le 3e homme est un afghan qui devait héberger Hicham E est a aussi été placé en garde en vue.

Une série d’arrestations que n’a pas tardé de féliciter le directeur de la DGSI tout en n’oubliant pas de préciser que la menace est toujours présente et qu’il fallait redoubler d’efforts.

A découvrir également : Comment résilier un contrat Europ Assistance ?