Maison

Quand planter thym ?

Provenant des régions de la méditerranée, le thym est une plante aromatique typique des paysages de garrigues. Bien que sa croissance se fasse dans des conditions difficiles, il est devenu un indispensable dans la cuisine.

C’est d’ailleurs pourquoi de plus en plus de gens veulent en planter chez eux. Néanmoins, le thym reste une plante capricieuse, notamment lorsqu’il s’agit de le cultiver. Très rustique, il ne craint pas le froid mais plutôt l’humidité du sol. En d’autres termes, il préfère les sols arides. Quand planter cette herbe chez soi ? Découvrez la réponse dans cet article.

A découvrir également : Vous avez besoin d’un serrurier 24 24 à Lyon ? Nous avons ce qu’il vous faut

Le printemps : le meilleur moment pour planter le thym

Attendez le printemps pour planter le thym à partir de plants en godets, c’est-à-dire entre fin mars et début avril. La culture peut être réalisée dans un trou de 20 cm de diamètre. N’hésitez pas à mettre une touche de gravier sur le fond ou à ajouter une grande quantité de terre. L’idée reste la même : améliorer le drainage.

Notez que le thym est une plante très facile à faire pousser, quelle que soit la méthode choisie. De plus, étant donné qu’il est vivace, il revient année après année. Si vous avez choisi de semer des graines, vous devez compter entre 6 à 8 semaines pour obtenir les petits pieds. Ceux-ci pourront ensuite être transplantés au niveau du potager ou dans les pots.

A lire aussi : Quels sont les différents types de pompe à chaleur ?

Veillez à semer les graines sur un terreau enrichi et qui est adapté aux semis. Ensuite, il faudra recouvrir les graines avec une légère couche de terre. Et vu que celles-ci ont besoin de lumière pour germer, évitez de trop les envelopper.

Par ailleurs, prenez le soin d’arroser régulièrement à l’aide d’un arrosoir. La tête doit être humide en permanence, et non détrempées. Enfin, retenez que les graines ont tendance à germer 2 à 3 semaines après le semis.

Le thym : une plante qui aime le soleil

En termes d’exposition, on peut dire que le thym adore le soleil, et donc peut être exposé pendant toute la journée.

Cependant, les choses sont plus compliquées lorsqu’il s’agit du sol. En effet, cette herbe peut très bien survivre dans les terres sèches et légères. Il lui est d’ailleurs possible de prendre part à la composition de belles rocailles. Évoluant dans un environnement minéral très pauvre, le thym a horreur de l’excès d’humidité, notamment durant les périodes de gel. Il déteste aussi les terres trop riches dans lesquelles la souche est susceptible de dépérir très rapidement.

En tant que jardinier ou passionné des plantes, vous devez essayer de reproduire au maximum ses conditions de vie naturelles. Il vous faudra ainsi un substrat de culture pauvre et bien drainé.

 La culture du thym en pot

Il est plus facile de cultiver le thym en pot qu’en pleine terre. Mettez-le dans un contenant de 20 à 25 centimètres de diamètre et placez celui-ci sur le rebord de fenêtre ou bien le balcon. N’hésitez pas à l’accompagner d’autres plantes aromatiques peu gourmandes en eau telles que le romarin ou encore l’origan. Le thym pourra ainsi s’accommoder dans ces conditions.

La cueillette du thym

Vous pouvez cueillir le thym pendant toute l’année, et en fonction des besoins. Cependant, celui-ci est plus parfumé entre la fin du printemps et le début de l’automne. Aussi, notez que les essences aromatiques de son feuillage sont plus concentrées lors d’une cueillette en milieu de journée, sous un soleil de plomb. Coupez les jeunes rameaux et laissez des feuilles au niveau de la partie restante sur la plante afin de ne pas la fatiguer.

Par ailleurs, il est possible de mettre à sécher les rameaux que vous venez de cueillir en plein soleil. Lorsqu’ils sont secs, vous pourrez les garder dans un flacon hermétique afin de pouvoir les utiliser tout au long de l’année.

À propos de la taille du thym

Comme la lavande, le thym a tendance à former au fur et à mesure de petits troncs lignifiés. Malheureusement, les bourgeons ont du mal à repercer sur ceux-ci.

Il faut éviter les tailles sévères car la plante aura ensuite du mal à reformer de jeunes pousses. Le meilleur moment pour tailler est l’après-printemps, lorsque la plante a du mal à pousser. Cela permettra de redonner tout simplement à celle-ci une belle forme en boule.

Enfin, il faut éviter de tailler en automne ou même en hiver, car c’est à ce moment que la plante entre en phase de repos. Elle risque d’avoir du mal à s’en remettre.

L’utilisation du thym

Le thym figure parmi les plantes majeures du bouquet garni. Ses feuilles peuvent être consommées aussi bien fraîches que séchées. On l’utilise pour parfumer les grillades de viande ainsi que les fromages de chèvre. Aussi, il est possible de les consommer en infusion ou pour parfumer délicatement vos plats.

Le thym est très apprécié pour ses nombreuses vertus médicinales du thym. En effet, son huile est depuis très longtemps utilisée sous forme de fumigation, de décoction ou de liqueurs.

Show Buttons
Hide Buttons