Finance

Apprenez à lire les graphiques et à interpréter les différents indicateurs (Trading)

Free stock photo of anonymous, background, bills

La lecture et la compréhension des graphiques en trading sont deux notions que doit nécessairement maîtriser le trader. Elles lui facilitent les prises de position et lui permettent de faire d’importantes plus-values sur son portefeuille. Une mauvaise lecture, de même qu’une mauvaise compréhension des graphiques peuvent à coup sûr conduire à des pertes. Alors que savoir concrètement d’une analyse graphique en trading ? Et comment se réalise-t-elle ? Éléments de réponse dans cet article.

Qu’est-ce qu’une analyse graphique en trading ?

En trading, l’analyse graphique consiste à étudier les différents graphiques boursiers et à ressortir la tendance du marché ainsi que ses divers niveaux de prix clés. En effet, cette analyse procède de :

A voir aussi : La bourse au jour le jour : Les bandes de Bollinger

  • L’analyse fondamentale ;
  • L’analyse technique ;
  • L’analyse comportementale.

L’ensemble de ces facteurs constitue un guide pour le trader dans l’achat et la vente des positions. Par ailleurs, il faut noter que l’analyse graphique est valable pour tous les marchés financiers. Il peut entre autres s’agir des devises, des indices boursiers, des matières premières ou encore des actions.

Quels sont les différents types de graphiques en trading ?

L’analyse graphique ou technique en trading se fait à partir des graphiques qui existent sous plusieurs types. Parmi ceux-ci, on a :

A lire en complément : Doit-on justifier de la trésorerie obtenue lors d'un rachat de crédits ?

Les graphiques linéaires

Les graphiques linéaires sont les plus faciles à comprendre sur les marchés financiers. En effet, on n’y retrouve aucun point haut ou bas, ce qui n’est pas le cas avec les autres types de graphiques. Plutôt, on note des lignes directement tracées entre les différents cours de clôture. Notons que ces graphiques s’utilisent fréquemment au niveau des rapports et des présentations dans le but de faire part des mouvements globaux des cours. Cependant, avec les graphiques linéaires, on remarque l’absence des informations granulaires, contrairement aux autres types de graphiques.

Les graphiques en barres

Encore appelés graphiques OHLC, les graphiques en barres affichent :

  • Les cours d’ouverture ;
  • Les cours de clôture ;
  • Les plus hauts et les plus bas pour la période choisie.

L’avantage avec les graphiques en barres réside dans le fait qu’ils offrent des données plus approfondies et se servent d’une unique barre verticale. En effet, le haut de cette barre équivaut au prix le plus élevé pour la période choisie, tandis que le bas de la barre correspond au prix le plus bas.

On remarque également une barre horizontale qui s’étend au côté gauche de la barre verticale. Elle affiche en réalité le cours d’ouverture, de même qu’une autre barre horizontale à droite qui indique le cours de clôture. Ainsi, dès une prise de position, la couleur de la barre peut renseigner sur la direction du trade effectué.

Close-up Photo of Monitor

Les graphiques en chandelier

Les graphiques en chandelier est très utilisés par les traders. En effet, le chandelier porte une mèche plus haute qui correspond au prix le plus élevé de la période et une mèche plus basse qui représente le prix le plus bas. La différence entre le cours de clôture et celui d’ouverture se remarque du niveau du corps du chandelier, ce qui permet de mieux analyser les mouvements de cours. Par ailleurs, le chandelier vert ou rouge équivaut soit à un mouvement haussier, soit à un mouvement baissier.

Comment lire et analyser les graphiques en trading ?

Certains graphiques sont connus pour leur lisibilité et toutes les informations qu’ils permettent au trader d’avoir. C’est le cas des graphiques en chandelier qui favorisent l’identification des figures chartiste à partir des patterns de retournements, les canaux ascendants ou descendants, de même que les figures de tendances. Pour analyser les graphiques en trading, plusieurs outils peuvent être utilisés. D’abord, il faudrait que le trader définisse les niveaux des prix ainsi que les supports et résistances. Cela lui permet d’avoir une idée des zones de prix pour l’achat et la vente du marché.

Ensuite, il faut une certaine maîtrise du chartisme et de l’identification des figures de continuation ou de retournement tendance afin de réaliser des trades prometteurs. Enfin, il est nécessaire que le trader ait une idée des indicateurs techniques tels que les RSI, MACD et le volume. À ces derniers s’ajoutent les retracements de Fibonacci ainsi que les points pivots pour favoriser la distinction des zones d’achats et de celles de ventes.