Pratique

Le feu détruit 5 maisons à Bourg-d’œil

Tout le village de Bourg-d’œil est sous la désolation depuis l’incendie qui s’est déclaré et a détruit 5 maisons. A ces cinq habitations détruites, s’ajoutent trois autres qui ont été endommagées par les flammes. Les faits se sont déroulés durant l’après-midi du samedi, et aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.

Des manœuvres mises en place pour assurer la protection des maisons

Le commandant Jean-Jacques Albert, qui est le chef de colonne du SDIS 31, rappelle que c’est d’une habitation située dans le bras du village que le feu est parti. C’est ainsi qu’ils ont été contactés en urgence. Les pompiers ont pu arriver à maîtriser les flammes, car ayant été aidés par des chasseurs qui tenaient leur repas.

Ces derniers ont mis en place des manœuvres pour protéger les maisons contre le feu. Malgré l’intervention, un ensemble de cinq maisons a entièrement été dévoré par les Flammes du Monde, alors que trois autres ont été gravement endommagées. Les pompiers n’ont pas pu rallier les lieux en toute vitesse, car le village étant situé à une dizaine de kilomètres de Luchon.

Un bon nombre de pompiers ont été appelés en renfort

Le maire du village, Henri Jammes, a tenu à saluer le fait qu’ils aient été entrainés l’année dernière. Le village a aussi reçu un équipement qui pourrait leur venir en aide en cas d’incendie. Ils ont ainsi pu utiliser les lances à eau le temps que les pompiers ne rallient les lieux. Un ensemble de 46 sapeurs pompiers, qui venaient de différentes casernes est venu sur les lieux pour participer à l’opération d’extinction des feux en urgence.

Le commandant Albert précise que le travail a été difficile avec la grande chaleur qui régnait sur les lieux. Ce sont les premiers pompiers qui sont arrivés sur place qui ont mis en place un dispositif pour cerner les flammes. Pour ce qui est des origines du feu, le commandant précise qu’elles étaient accidentelles.
Il n’a pas été noté de perte en vies humaines, mais une personne en état de choc a été hospitalisée le dimanche.

Des pertes en vies humaines évitées, car l’incendie a eu lieu un week-end

Le maire Henri Jammes a tenu à préciser que le fait qu’il n’y ait pas de pertes en vies humaines est lié au fait que l’incendie se soit déclaré un week-end. Il n’y avait pas beaucoup de monde au village, ce qui a permis de limiter les accidents.
Toutefois, la perte de biens immobiliers neufs a été constatée. Une aide a été prévue pour les propriétaires de ces habitations.

Show Buttons
Hide Buttons
Mises à jour par courriel gratuites