Actu

Dentaire et numérique : la faculté d’odontologie s’allie à Lyra

Le 5 février dernier, la faculté d’odontologie de Montpellier a inauguré une nouvelle plateforme destinée au domaine dentaire en association avec les nouvelles technologies. Autrement dit, il s’agit d’une plateforme de recherche sur les technologies numériques appliquée aux métiers dentaires. Il s’agit d’un partenariat public-privé permettant de réaliser les différentes révolutions numériques dans le secteur. En effet, le constat est que les professions dentaires vont évoluer considérablement dans les années à venir.

Un investissement de 900.000 euros

Ce partenariat public-privé va nécessiter un investissement de plus de 900.000 euros. C’est la société Lyra qui est à la base de toute les démarches qui ont mené à la mise en place de ce partenariat avec les étudiants et des chercheurs.

Lire également : Le choix du revêtement

Au total, c’est environ 350 personnes qui vont bénéficier de l’équipement qui est mis à disposition. La société va surtout proposer aux praticiens un lieu de formation continue autour des différents dispositifs numériques. Il faut dire que sans ce partenariat, l’achat d’un tel équipement aurait sans doute coûté une sacrée somme. En effet, la formation en odontologie nécessite beaucoup d’argent afin de former correctement les étudiants.

Rien qu’en octobre dernier, l’UFR avait déjà inauguré une nouvelle salle de travaux pratiques, cette fois-ci équipée d’outils ultra-modernes et de mannequins. Ce qui représente un investissement de 900.000 euros qui va s’étendre sur deux ans et qui devra commencer en septembre 2018.

Lire également : Pourquoi motoriser son portail ?

La Lyra souhaite convaincre les professionnels

La société parisienne Lyra est une filiale du groupe GACD et celui-ci a été créé en 2013. Par la suite, il a été dédié à la conception et à l’intégration de solutions numériques de dentisterie. La société Lyra est aujourd’hui particulièrement fière de ce partenariat et une coordonnatrice dédiée au projet sera recrutée. Sur place, la société Lyra envisage de mettre en place une formation minimum par mois pour les différents praticiens, dont le Dr Richard, chirurgien dentiste.

L’objectif, c’est d’informer le plus possible les praticiens sur les éventuelles évolutions du secteur dentaire, celles-ci étant liées au numérique. La société va aussi participer à plusieurs travaux pédagogiques dont l’enjeu est de parvenir à une parfaite maîtrise des équipements tout en s’intéressant à la recherche sur les noms dentaires. D’après la Lyra, la France a sans doute un réel retard dans le domaine numérique par rapport au reste de l’Europe. Aujourd’hui, environ 22 à 23% des cabines allemands sont équipés de dispositifs numériques contre seulement 5% des cabines en France.