Actu

Création d’entreprise, conseils du cabinet avocat droit fiscal paris

Concilier création d’entreprise et réduction de charges fiscales est désormais possible, sans pour autant enfreindre la loi. Si vous souhaitez exercer votre activité en tant qu’entrepreneur et que vous souhaitez vous soustraire aux cotisations sociales, voici quelques bons à savoir pour mener à bien votre activité.

Explication du cabinet avocat droit fiscal paris

Afin d’éviter les cotisations sociales en toute légalité, il est conseillé de se renseigner auprès d’un avocat spécialisé dans le droit fiscal. Il saura vous aider à monter votre société et à trouver le régime fiscal le plus avantageux pour votre activité. Selon le cabinet avocat droit fiscal paris, pour être exonéré de cotisation sociale, la solution est d’exercer en tant que bénévole. En effet, les dirigeants de société ne touchant pas de rémunération ne sont pas contraints de cotiser puisque la législation stipule qu’en cas de non rémunération, il n’y aura pas de cotisation. Mais, la question que tout le monde se pose c’est comment toucher les recettes réalisées par sa société ? La réponse dans ce qui suit.

A lire en complément : Comment espionner un compte WhatsApp ?

Comment toucher les recettes de sa société sans cotisation sociale ?

Afin de pouvoir bénéficier des recettes réalisées par votre entreprise si vous avez opté pour le statut de bénévolat, la distribution des recettes se fera sous forme de dividendes. Si votre entreprise est assujettie à l’impôt sur les sociétés, pensez à vérifier si les économies réalisées en valent vraiment la peine, puisque dans certains cas, les charges sociales seront compensées par le coût des impôts sur les sociétés. Lors du partage des dividendes, les sociétés de capitaux peuvent jouir de 40% d’abattement qui s’applique directement sur le calcul de l’impôt sur le revenu.

Qu’en est-il de la SARL familiale ?

Autres manières de réduire l’imposition d’une entreprise est la création d’une SARL familiale, c’est-à-dire une SARL composé essentiellement d’associés provenant d’une même famille. En optant pour ce statut, votre société ne sera pas assujettie à l’impôt, vous ouvrant la voie vers de nouveaux  horizons de développement. Si vous avez choisi le régime de société des capitaux, sachez que  vous bénéficiez d’une transparence fiscale de 5 ans à compter la date de création de votre entreprise. Dans cette condition le gérant minoritaire de la SARL ainsi que le président de la SAS ne seront tenus à payer des cotisations que sur leurs rémunérations et non sur leurs dividendes.

A lire en complément : Le rôle de l’avocat de dommages de victimes corporels

Savoir jouer avec le régime fiscal est un fait que beaucoup d’avocats fiscalistes proposent à leurs clients, et cela en fonction de leur attente. Comme ces derniers connaissent parfaitement les régimes fiscaux en vigueur, ils sauront aider chaque dirigeant d’entreprises qui sont à la recherche d’une porte de sortie pour réduire les coûts fiscaux de leurs activités, et cela tout en étant dans la régularité. Alors, si vous aussi vous souhaitez profiter des avantages fiscaux que vous offre le régime fiscal que vous aurez choisi, n’hésitez pas à consulter ces experts. Non seulement, un cabinet spécialisé en droit fiscal sera d’une véritable aide pour le développement de votre activité mais aussi pour le bon déroulement de votre activité vis-à-vis de la législation.