You are here
Home > Santé > 5 façons de soigner les hémorroïdes

5 façons de soigner les hémorroïdes

Les hémorroïdes touchent bien des gens, sans distinction d’âge ni de sexe. Et pourtant, il s’agit d’une situation à la fois inconfortable voire gênante, sans compter les maux qui s’en accompagnent. Mais alors comment soigner une crise d’hémorroïdes ?

Tout d’abord, il faut comprendre les causes et les symptômes

N’étant pas médecin de formation, il n’est pas évident de diagnostiquer une crise d’hémorroïdes immédiatement. Et pourtant, il est important de connaître les symptômes des hémorroïdes afin de réagir efficacement et sans attendre. Il faut savoir alors qu’une telle crise se caractérise par une sensation désagréable de pesanteur autour de la zone du rectum, accompagnée de démangeaisons, de douleurs, de brûlures et autres. Par ailleurs, il faut distinguer les hémorroïdes internes des hémorroïdes externes mais dans l’ensemble la manière de les traiter est la même.

Dans le doute, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin. En effet, ce dernier pourra diagnostiquer avec précision et dire s’il s’agit d’une crise d’hémorroïdes ou autre chose, nécessitant une intervention différente.

1-Traiter les hémorroïdes par la prévention

Être certain qu’il s’agit d’hémorroïde est une chose, procéder au traitement est une toute autre paire de manches. Il faut savoir alors que la meilleure manière de traiter les hémorroïdes, c’est de faire en sorte que les crises ne surviennent plus.

Déjà, il faut commencer par adopter une hygiène de vie saine. Une alimentation équilibrée et une bonne hydratation constituent déjà un bon début. Mais en se privant d’épices et de condiments forts, on réduit considérablement les risques d’avoir de nouveau des crises d’hémorroïdes. En augmentant la quantité de fibres dans l’alimentation permet alors de réguler le transit, évitant ainsi la dilatation des veines. Vous l’aurez compris, il ne faut pas lésiner avec les légumes verts, les fruits, les céréales complètes, etc. C’est la même chose lorsqu’un bébé est victime d’hémorroïdes, suite à une constipation importante : la mère allaitante doit s’hydrater davantage et équilibrer son alimentation.

Attention, la consommation excessive de laxatifs peut éviter de pousser lorsqu’on est aux toilettes, mais elle n’apporte aucune solution à la dilatation des veines.

Cette hygiène de vie implique également de ne pas rester trop longtemps en position assise, notamment lorsqu’on est aux toilettes, car cela a tendance à peser sur les vaisseaux sanguins. De même, il faut s’abstenir de porter tout objet lourd ou d’effectuer quelque mouvement nécessitant un effort important, du moins pendant quelques temps après la crise.

2-Traiter les hémorroïdes avec des bains de siège

Il s’agit d’une astuce vieille comme le monde. D’ailleurs, les bains de siège ont fait leurs preuves depuis maintenant des siècles pour le traitement des hémorroïdes. Le principe est simple : le bain de siège a tendance à tonifier les vaisseaux, dont la dilatation va diminuer. Les bains de siège vont également aider à arrêter les saignements lors d’une crise d’hémorroïdes.

Toutefois, chacun a ses habitudes : certains utilisent de l’eau chaude pour le bain de siège, tandis que d’autres préfèrent l’eau froide. Il y a aussi ceux qui alternent les deux, et ceux qui utilisent de l’eau tiède. Sur ce point, il n’y a pas spécialement d’indications, tout est dans l’expérimentation et le ressenti.

Les recettes de grand-mères indiquent par ailleurs qu’il est d’autant plus efficace de faire des bains de siège lorsque l’eau utilisée a été bouillie avec une poignée de feuilles de noyer et une autre avec des feuilles de chêne.

3-Les tisanes

Il existe de nombreux types de tisanes qui traitent les hémorroïdes. Par exemple, il y a le très connu hamamélis. Il s’agit d’un produit qui est déjà fréquemment utilisé en phytothérapie. Ses vertus sont célèbres pour le traitement des veines, notamment les varices et les hémorroïdes. La raison est simple : l’écorce et les feuilles d’hamamélis sont composés de beaucoup de tanins à la fois anti-inflammatoires, hémostatiques et qui ont une action astringente.

Mais vous pourrez également choisir entre la vigne rouge, le marron d’Inde, le petit houx et bien d’autres tisanes encore.

4-Les cataplasmes

Les cataplasmes sont peu utilisés en raison de leur côté peu pratique. Et pourtant, ce sont des méthodes qui ont largement fait leurs preuves, comme l’affirme le guide ultime contre les hémorroïdes.

Entre autres, vous pourrez utiliser des oignons cuits au four pendant un quart d’heure et réduits en purée. Appliqué sur la zone anale, ce cataplasme d’oignon va réduire la dilatation des veines de la région anale et soulager la crise en très peu de temps. En effet, l’oignon est connu pour ses vertus vis-à-vis de la circulation sanguine.

Il y a aussi l’argile verte, qui va aider les veines à retrouver leur état normal. Vous pourrez l’appliquer localement pendant peu de temps, mais le mieux est de garder le cataplasme toute une nuit.

5-L’ail en suppositoire

L’ail est également très efficace pour soigner les crises d’hémorroïdes. Il suffit de prendre une gousse d’ail épluchée et de l’insérer dans l’anus comme un suppositoire. Il ne faut pas hésiter à lubrifier avec de l’huile d’olive, afin que le passage de l’ail se fasse sans encombre.

Top