Immo

Pret selon salaire : comment ça marche ?

Le prêt selon salaire constitue un financement généralement octroyé aux salariés par les banques en vue de la réalisation d’un projet immobilier. Il est basé sur votre salaire et quelques-uns de vos revenus définis par la banque elle-même. Ainsi, votre capacité d’emprunt est mesurée en fonction de votre salaire et de vos revenus. La plupart des travailleurs ignorent son fonctionnement. Découvrez alors dans la suite de votre lecture l’essentiel à retenir sur le prêt selon salaire.

Le salaire pour emprunter

Le prêt selon salaire, comme l’indique déjà son nom, est effectué en toute considération de votre salaire. Ainsi, le salaire pour faire un prêt de 100 000 euros n’est pas le même que celui pour emprunter 200 000 euros ou 300 000 euros. Ce qui est tout à fait normal. En effet, plus les revenus sont élevés, plus le montant du crédit est élevé et plus la durée de remboursement est courte, plus le salaire doit être élevé.

Lire également : Le marché de l'immobilier redémarre petit en petit dans le sud

Faisons rapidement un calcul du salaire minimum pour emprunter les sommes suivantes sur quinze et vingt années. Alors, pour emprunter 100 000 euros sur 15 ans au taux de 0,87 % avec une mensualité de 593 euros, le salaire minimum sera 1796 euros. Cela pour 33 % d’endettement. Pour emprunter 200 000 euros sur 15 ans, avec une mensualité de 1186 Europe, le salaire minimum sera de 3 593. Ici le taux d’endettement sera de 33 %.

Pour faire un prêt de 300 000 euros sur une période de quinze années, avec une mensualité de 1778 euros, le salaire minimum devra être de, 5 387 euros.  Dans ce cas, il faut un taux d’endettement de 33 %. Sur une période de 20 ans avec un taux de 1 %, le salaire minimum sera de 2787 euros pour une mensualité de 460 euros. Cela avec un même taux d’endettement que les calculs précédents. Pour emprunter 300 000 sur 20 ans, le salaire minimum sera de 4 181 euros pour une mensualité de 1380 euros.

A lire en complément : L'obligation d'actions de réduction de la consommation d'énergie dans les bâtiments à usage tertiaire

Il est important de noter que ces calculs de mensualité selon le salaire ne tiennent pas compte de l’assurance du crédit qui s’ajoute au montant du crédit. Cette dernière est incluse dans le taux d’endettement de 33 % qui peut aller jusqu’à 34 % au plus.

Les autres revenus et le calcul du montant d’un crédit

La banque ne se borne pas uniquement à votre salaire net. Elle peut aussi se baser sur d’autres éléments. Il s’agit par exemple :

  • de vos loyers, si vous disposez d’un investissement locatif ;
  • de vos bénéfices si vous exercez une autre activité ;
  • ou vos pensions dans certains cas.

Pour les revenus locatifs, 70 % sont pris en compte seulement et pour les allocations, il vous sera demandé l’âge des enfants pour inclure le montant des aides dans la capacité d’emprunt.

Les pensions alimentaires peuvent aussi être considérées en cas du prononcé d’un jugement. Tous ces revenus peuvent donc intervenir pour déterminer le montant de votre emprunt, l’augmenter si besoin. Le montant du crédit est calculé sur vos revenus nets, vos charges et votre apport personnel. Alors, si vous avez des charges ou un prêt à la consommation, elles seront soustraites de vos revenus. Par conséquent Elles vont baisser votre capacité d’emprunt.

Lorsque vous avez d’autres revenus, la banque peut les inclure dans votre capacité de remboursement.

Les revenus non pris en compte par la banque

Il y a également certains revenus que la banque ne prend pas compte en matière de prêt selon salaire. Il s’agit notamment des heures supplémentaires, des indemnités de déplacement ou des primes exceptionnelles. Quant aux emprunteurs en CDD ou travailleur indépendant, il se pose un petit souci. En effet, le risque que court la banque à financer des travailleurs en CDD n’est pas le même que pour un travailleur en CDI ou en profession libérale.

Ainsi, il est plus compliqué d’obtenir un prêt lorsque vous êtes en CDD. Cela devient quasiment impossible lorsque vous êtes en intérim ou au chômage. Lorsque vous êtes à votre propre compte, vous devez présenter les trois derniers bilans de votre activité. Ceci dans le but que les tous les revenus nécessaires soient pris en compte. Même si le salaire pour emprunter est suffisant, certains éléments peuvent bloquer votre demande de crédit.