Actu

Le fil d’Écosse c’est quoi ?

Tous les amateurs de mi-bas et de chaussettes le savent : le fil d’Écosse est synonyme d’élégance et est très apprécié grâce à sa brillance et sa résistance (pour information, le fil d’Écosse n’est rien d’autre que l’appellation donnée au fil de coton à fibres longues après 2 mercerisages).

Le mercerisage est un procédé qui consiste à verser de la soude caustique sur le fil de coton (encore appelé soude caustique, l’hydroxyde de sodium est une solution chimique qui agit sur la coloration, la brillance et la solidité de la fibre, et arrondit sa forme). Il n’est réservé qu’aux tissus de bonne qualité car son coût est relativement élevé.

A découvrir également : Comment organiser un mariage simple ?

Le fil d’Écosse : un coton souple, brillant et régulier

Conçu en 1844 par John Mercer, le mercerisage (ou mercerisation) est une technique chimique qui vise à améliorer les propriétés de la fibre de coton. John Mercer était le fils d’un artisan du Lancashire. Bien qu’il ne soit jamais allé à l’école, il a su se former à la chimie (autodidacte) et s’est particulièrement intéressé aux couleurs des textiles ; c’est ainsi qu’il a créé une méthode qui porte son nom et développé plusieurs types de colorants.

A lire aussi : Le choix du revêtement

La technique de traitement à l’hydroxyde de sodium a été brevetée aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Elle rend le tissu plus réceptif aux teintures et solide, mais le réduit de manière considérable. À cause de cela, elle n’a pas rencontré un grand succès. Ce n’est qu’en 1890 qu’elle a été améliorée par Horace Lowe ; celui-ci a notamment allongé les rubans de textile et étiré l’étoffe pendant le traitement, ce qui lui a permis de prévenir le rétrécissement de la fibre.

Pendant le traitement, le coton ne doit pas être exposé à l’air libre, ceci afin de neutraliser le pH et d’éviter une hydrolyse.Le fil d’Écosse concerne les longues fibres de filés de coton qui, après avoir subi un double mercerisage, ont été assemblés par retordage ; en d’autres termes, cela signifie que le produit fini et le fil sont traités. En effet, le mercerisage peut à la fois être effectué sur les tissus déjà réalisés (à condition qu’ils ne soient pas déformables et stables), les fils et les fibres.

Le double mercerisage du fil d’Écosse garantit à l’étoffe un aspect souple, brillant et régulier. Parfaitement symétrique, doux, soyeux, fin et net, le fil d’Écosse est par la suite tricoté et recouvert d’une couche de teinture.

Comment reconnaitre un bon fil d’Écosse ?

Lorsqu’on parle de fil d’Écosse, cela signifie que le coton a subi un double mercerisage. Ainsi, le fil d’Écosse est donc un fil en coton et il est important de veiller à ce que la matière première soit de bonne qualité.Les meilleures filatures du monde proposent leurs fils d’Écosse à certaines grandes marques. Ces dernières sont incontournables et garantissent un travail de très bonne qualité ; de plus, elles comptent parmi les ateliers qui remaillent les mi-bas et les chaussettes à la main.

Artaban est une maison réputée pour sélectionner les fibres de bonne qualité (ou très longues fibres) ; celles-ci sont originaires d’Égypte et ont une longueur comprise entre 4 et 10 cm. Seulement 4% de la distribution mondiale de fils d’Écosse est en norme ELS (Extra Long Staple).Plus longue est la fibre du fil d’Écosse, plus élastique et solide est le fil composé par enchevêtrement.

Mi-bas et chaussettes en fil d’Écosse : style go wear

Le fil d’Écosse est à la fois un symbole d’élégance à la française et/ou à l’italienne et un produit d’exception apprécié par un petit groupe d’esthètes. Pour cela, seules quelques grandes filatures le réservent aux grands pieds.Si certaines marques commercialisent des mi-bas et des chaussettes en fil d’Écosse (du 35 au 50) à environ 19 euros la paire, d’autres en proposent également sous différents coloris (jaune Wayne, vert anglais, bleu de Nîmes, rouge cardinal, …) et tailles (du 36 au 46) à environ 10 euros la paire.

Bien que le fil d’Écosse existe sous différentes couleurs, il est important de préciser que celles-ci ne sont généralement pas 100% coton.

Existe-t-il un fil d’Écosse écologique ?

Le mercerisage est un procédé qui nécessite l’utilisation de produits chimiques, raison pour laquelle il n’est pas une solution respectueuse de l’environnement.

Toutefois, il existe plusieurs chaussetiers qui répondent aux conditions d’un système indépendant de certification et de contrôle des tissus finis, intermédiaires et bruts, et ce quelle que soit l’étape du traitement. Lesdits chaussetiers sont reconnus par le label Oeko-tex. GOTS est un label qui garantit l’utilisation d’un fil d’Écosse doublement mercerisé à l’hydroxyde de sodium pour le chanvre, la soie, la laine et le coton. Malheureusement, cette solution n’a pas encore été développée pour les mi-bas et chaussettes en fil d’Écosse.

Et voilà maintenant le fil d’Écosse n’a plus aucun secret pour vous