Santé

CBD et addictions : et si vous vous trompiez d’ennemi ?

CBD et addiction

Recherchez- vous l’élément qui vous met sous la dépendance du cannabis ? Ne dites pas déjà qu’il s’agit du CBD. Oui, selon plusieurs personnes, le cannabidiol serait à l’origine de ce qui assujettit les consommateurs au chanvre. À vrai dire, ce n’est pas cette substance active qui vous maintient dans cet état. Il s’agit d’un autre élément proche de cette dernière. Pour vous permettre de bien comprendre de quoi il s’agit, lisez ce qui suit.

Le CBD n’est pas l’ennemi

Lorsque vous recherchez l’agent qui assure votre dépendance au chanvre, ne pensez pas au cannabidiol. En effet, le CBD n’est pas l’ennemi qu’il faut combattre. Il est vrai que le cannabis contient plusieurs molécules actives qui assurent chacune une fonction déterminée. Le cannabidiol et le tétrahydrocannabinol (THC) en font partie.

A voir aussi : Comment donner du CBD à son chat ?

Parmi ces deux substances actives, vous devez savoir que c’est la dernière qui constitue un danger grave pour la santé. En effet, le THC possède un effet psychotrope qui lui permet de mettre le consommateur dans un état de dépendance indicible. Ce sont donc les produits à base de cette molécule nocive qu’il faut véritablement éviter afin de préserver votre santé.

Beaucoup n’arrivent pas à faire le distinguo entre le tétrahydrocannabinol et le CBD en raison de l’origine commune de ces deux substances. Le cannabidiol s’est avéré comme étant un produit efficace à utiliser sous forme d’antidépresseur.

A lire aussi : Les questions à se poser avant de faire un implant dentaire

CBD versus addiction : que comprendre ?

L’addiction désigne toute dépendance à une drogue, à une structure sociale ou à une activité. Ici, ce mot renvoie à l’attachement à tout produit stupéfiant nocif pour la santé. En recherchant donc le rapport existant entre le CBD et l’addiction, vous verrez qu’il n’y a aucun lien entre ces deux termes.

En effet, le cannabidiol n’a aucun effet sur la santé humaine contrairement au THC qui démontre sur tous les plans sa force toxique. Autrement dit, l’usage du CBD ne peut pas modifier votre conscience. Le cannabidiol est au contraire une substance à valoriser en raison des avantages qu’il présente sur divers plans.

C’est en raison de cela qu’en 2017, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a précisé que le CBD est inoffensif. De plus, en France, sa commercialisation n’est plus une affaire anti-juridique. Vous pouvez donc l’acheter et le consommer comme bon vous semble.

Quels sont les effets du CBD ?

CBD et addictionLes effets positifs du CBD sur la santé sont légion. Ils se situent sur différents plans. Pour accroître votre motivation, vous pouvez faire usage du cannabidiol. Son utilisation assure le développement normal des cellules cognitives. Gardez à l’esprit que cette substance issue du chanvre peut optimiser la concentration. Ce qui vous permettra de réaliser des œuvres avec soin.

Avec cette molécule, vous aurez la capacité de créer sans difficulté. En effet, le cannabidiol stimule les neurotransmetteurs afin que ceux-ci puissent bien jouer leur rôle. Vous devez savoir que le CBD contribue à une perte de poids grâce à son interaction avec les cellules du système nerveux.

En plus, cette substance active joue un rôle important dans le maintien du métabolisme. La prise de cette substance régularise également le taux d’insuline. Ainsi, vous pouvez bien brûler la graisse présente dans votre organisme.

Les conséquences du cannabis

Tout montre que le CBD ne constitue pas un danger pour votre santé en raison des différentes richesses qu’il embarque. Cependant, qu’en est-il du cannabis proprement dit ? En fumant ce stupéfiant, vous pouvez commencer par sentir immédiatement les effets néfastes. Par exemple, vous vous retrouverez dans un état euphorique.

Vos organes de sens peuvent se détériorer progressivement. Dès vos premières prises, vous serez loin de vous douter que le cannabis aura de tels effets sur vous. Cependant, les jours qui suivront vous permettront d’y voir plus clair puisque vous serez en proie à des signes évocateurs de votre mal. Il s’agit entre autres de la somnolence, de la perte de mémoire, des confusions, etc.

Il peut arriver que vous éprouviez un déclin de vos mouvements. Ce qui mettra en mal le déroulement de toutes vos activités. Le mieux que vous puissiez faire, c’est donc de ne pas toucher à cette substance et surtout de ne pas vivre dans un endroit où elle est consommée.