Actu

Comment faire pour que mon crédit soit accepté ?

Vous avez l’intention de demander un crédit dans les prochains jours, mais vous craignez de recevoir une réponse négative ?  Vous avez déjà essuyé un refus de la banque sans explication concrète ? Dans cet article, nous faisons un décryptage des conditions d’acceptation d’une demande de crédit.

Les critères pris en compte dans l’octroi d’un crédit bancaire

Les conditions d’acceptation d’un crédit varient d’un établissement bancaire à un autre. Toutefois, certaines conditions sont communes à l’ensemble des organismes financiers. Parmi ces dernières, se trouve :

A lire aussi : Quelle taille de box choisir ?

La situation financière de l’emprunteur.

En effet, les crédits bancaires sont généralement accordés aux personnes ayant une situation financière saine. Concrètement parlant, les personnes fichées par la Banque de France n’ont aucune chance de voir leur demande de crédit acceptée.

Le taux d’endettement

Le taux d’endettement représente le montant qu’un emprunteur peut consacrer au remboursement de ses crédits tout en continuant à vivre. Il est calculé en faisant le rapport entre le total des mensualités de crédits et le salaire net. Le taux d’endettement maximal accepté est de 35%. Dans certains cas, un taux d’endettement plus élevé est admis. Tout dépend de la situation professionnelle de l’emprunteur, de ses charges ainsi que de la nature du crédit demandé.

A lire en complément : Les conseils pour choisir le bon verre pour déguster du vin…

Le reste à vivre

C’est ce qu’il reste à un ménage chaque mois après déduction des charges fixes et des mensualités de crédit. Il n’existe pas de formule standard pour le calcul du reste à vivre. Le mode de calcul est variable d’un établissement bancaire à un autre. Le reste à vivre est très déterminant dans l’analyse d’un dossier de crédit. S’il est jugé insuffisant, le demandeur peut recevoir une réponse négative de l’organisme prêteur.

La stabilité des revenus

L’instabilité est l’ennemi n°1 des banques. Pour augmenter ses chances d’obtenir un crédit bancaire, il faut fournir un justificatif de revenus ou d’emploi. Ce dernier doit montrer que l’emprunteur perçoit des revenus fixes et réguliers. Idéalement, pour recevoir une réponse positive de l’organisme prêteur, il faut être en CDI ou être un fonctionnaire de l’État. Si vous ne remplissez aucun de ces critères, c’est l’ancienneté qui sera considérée dans l’examen de votre situation professionnelle.

L’âge

Si la limite d’âge fixée par les banques a évolué (85-90 ans selon la banque), les conditions d’acceptation sont plus corsées. Les moins de 25 ans peuvent également avoir du mal à obtenir un crédit d’une quelconque nature que ce soit.

La gestion budgétaire

Avant d’accorder un crédit ou non, la banque étudie le comportement financier du demandeur. Elle analyse à cet effet les trois derniers relevés de compte du demandeur. Si les découverts bancaires sont fréquents, les chances d’essuyer un refus sont fortes.

En clair, pour que votre demande soit acceptée, vous devez impérativement présenter un dossier solide. Pour maximiser vos chances d’obtenir une réponse favorable, il peut être intéressant de contribuer à hauteur d’au moins 10%. Dans certains cas (crédit immobilier), les garanties par caution peuvent être bénéfiques.

L’autre critère d’attribution important, c’est le score crédit. C’est un critère difficile à expliquer et propre à chaque organisme bancaire. Son établissement se fait sur la base de plusieurs critères tenus secrets par les institutions financières.

Que faire en cas de refus ou si son profil emprunteur n’est pas bon ?

En cas de refus, vous pouvez entreprendre un certain nombre d’actions. Pour commencer, vous pouvez demander les raisons du refus par la banque. Dans le cas où vous êtes en mesure de vous mettre à jour, apportez les justificatifs nécessaires pour obtenir une réponse positive. Vous pouvez également entreprendre les actions suivantes :

  • Multiplier les demandes auprès des établissements : En faisant jouer la concurrence, vous augmentez vos chances d’obtenir une réponse positive ainsi qu’un meilleur taux. Une demande refusée quelque part peut être, acceptée ailleurs.
  • Contacter la Banque de France : Vous avez tout à fait le droit de chercher à savoir si vous êtes : interdit bancaire. Les informations fournies par la Banque de France peuvent également vous aider à savoir s’i n’y a pas eu des erreurs lors de l’inscription au Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP).
  • Faire un regroupement de crédits : Dans l’éventualité où l’organisme financier refuse à cause du taux d’endettement, le rachat de crédit peut jouer en votre faveur. Il permet en effet de diminuer le taux d’endettement.

Enfin, utilisez une alternative : Pour entamer un nouveau projet, vous pouvez recourir au financement participatif (crowdfunding) proposé par plusieurs plateformes en ligne. Si vous voulez emprunter une petite somme, vous pouvez aussi vous tourner vers le microcrédit.  C’est un crédit accordé sous certaines conditions. Pour trouver l’option qui vous convient, utilisez un comparateur en ligne ou consultez un courtier spécialisé en demande de crédit.