You are here
Home > Style de vie > Comparaison des agences matrimoniales russes en France : Agence CQMI se démarque

Comparaison des agences matrimoniales russes en France : Agence CQMI se démarque

Avec l’augmentation du nombre d’hommes célibataires sur le marché français, les sites de rencontre en tout genre explosent. Mais le désenchantement est assez rapide quand on ne sait pas trop se mettre en valeur comme un produit marketing.

Sur Internet, c’est de la vente rapide, pour consommer rapidement et sans modération. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Certains hommes pensent que non. De plus, l’indépendance croissante des femmes augmente le ratio d’hommes célibataires par rapport aux femmes qui sont en recherche. Le marché français est-il saturé ? C’est en tous les cas ce que pensent certains hommes dont Olivier, de la ville de Tours qui a choisi de partir chercher l’amour à l’Est, en Ukraine. Son choix s’est porté sur une agence matrimoniale sérieuse, le CQMI et il nous a donné son témoignage.

Les sites de rencontres russes sont des arnaques

Avant d’opter pour la sécurité d’une agence matrimoniale, Olivier a fait différents essais de sites de rencontres sur lesquels vous pouvez écrire des lettres (en payant pour chaque lettre) à des filles russes en bikini, genre mannequin aux mensurations de rêve, lesquelles vous expliquent sans la moindre gêne, que l’âge n’a pas d’importance. Après avoir dépensé plus de 1,500 euros, Olivier a compris qu’il n’écrivait pas réellement aux filles qu’il voyait mais à des traductrices spécialisées. La belle arnaque ! Difficile de croire en effet qu’une jeune fille qui ressemble à la tenniswoman Maria Sharapova, pourrait s’intéresser à un homme de 30 années son cadet.

Mais il faut de tout pour faire un monde. Les voyages forment la jeunesse. Olivier s’est fait avoir mais il n’a pas baissé les bras, il s’est orienté vers une agence sérieuse qui présentait des vidéos de femmes ukrainiennes sur son canal You Tube.

L’agence cqmi c’est du sérieux !

Dès le départ, Olivier s’est senti rassuré par le professionnalisme du directeur Antoine Monnier, qui explique dans plus de 200 vidéos, les tenants et aboutissants de la rencontre amoureuse en Russie et en Ukraine, avec en particulier, les pièges à éviter. Ce qui a surtout plu à Olivier est la présence des assistantes franco-russes lors des rencontres à Kiev. Ces traductrices ne font pas seulement de la traduction mais elles aident les hommes sur le plan de la séduction, dans tous les aspects. L’assistante vient rencontrer son client à l’hôtel environ 1 heure avant la rencontre. Elle vérifie que l’homme qu’elle accompagne est bien habillé, ils vont ensuite acheter des fleurs et des chocolats pour la demoiselle à rencontrer. Elle reste présente pendant la rencontre qui a lieu dans un café discret un peu à l’écart des passants. Elle aide l’homme à mieux comprendre les enjeux importants lors d’une date amoureuse. Une femme ukrainienne fait attention à certains détails, notamment la tenue vestimentaire et les bonnes manières, la galanterie, le respect, bref tout ce qui permet d’établir une relation de confiance entre 2 personnes de cultures différentes. Olivier a trouvé que le service de cette agence était d’un haut calibre, et il est d’autant plus satisfait que cette agence lui a permis de rencontrer la belle Elena qui est en train de faire ses papiers pour venir vivre en France avec lui.

Intégration des femmes de l’Europe de l’Est en France

Il faut être réaliste, ce n’est pas forcément de tout repos pour une femme ukrainienne de quitter sa famille, ses amis, son emploi et son pays pour arriver avec ses valises dans un nouveau pays dont elle ne parle pas la langue. La langue française n’est en effet pratiquement plus parlée dans les pays du bloc de l’Est. Elle devra commencer par apprendre la langue dans des écoles spécialisées pour aider à l’intégration. On constate en général que la francisation est un processus qui peut durer de 1 à 2 années avec des bons outils, parfois plus. Il faudra également songer à l’équivalence des diplômes. Évidemment toutes les universités russes et ukrainiennes n’ont pas forcément des équivalences avec nos universités françaises, donc il faudra là aussi de la chance et du travail pour faire certifier ses études étrangères. Certaines professions sont même complètement bouchées, comme par exemple dans le domaine juridique pour lequel il faut repartir complètement à zéro. La loi française n’est pas la même que la loi russe. Ensuite, il faudra songer au mariage. En effet, le regroupement familial ne peut se faire que dans une famille officiellement mariée selon la loi française. Un statut touristique ne permettra pas de chercher du travail en France. À cela vous ajoutez toute la mauvaise ambiance associée avec le front national en France qui veut mettre tous les étrangers dehors, bref, rien de facile.

Un témoignage humoristique 

Un homme français parle du changement d’époque dans la séduction et du féminisme dans les sociétés occidentales. La vérité c’est qu’on est passé d’une époque un peu à l’Italienne ou les hommes draguaient les femmes qui passaient dans la rue au jour d’aujourd’hui ou c’est considéré comme une agression !

Il y a beaucoup de femmes qui disent qu’il n’y a plus aucun homme pour me draguer. Et bien ça, c’est la conséquence des vingt-cinq dernières années de féminisme castrateur.

On prend les hommes pour des prédateurs, des délinquants et on n’ose plus dire à une femme qu’elle est belle ! on a rendu les femmes paranoïaque et toute relation de séduction est une relation d’agression et de domination !

Les femmes se sentent agressés donc on induit des stéréotypes de fermeture d’agressivité qui empêchent la relation homme/femme or je rappelle quand même que pour que l’humanité existe il faut bien que les hommes et les femmes se rencontrent

La vision féministe du monde nous fait penser que les hommes et les femmes sont des ennemis et qu’il vaut mieux pour leur bien les tenir séparés et que toute rencontre est une relation de domination cachée, ou une violence déguisée. C’est une vision du monde absurde et mortifère.

Il y a eu un féminisme très offensif dans les années 1960-70 or quand on regarde les magazines Féminins qui sont le thermomètre de tout ça ; demain il n’y a plus d’homme, les femmes se plaignent qu’il n’y en a plus! 

Mais en ce moment, on est dans la période d’en avoir marre du politiquement correct et du féminisme, toute cette idéologie dominante libérale, libertaire des années soixante qui a produit des effets assez dévastateur, irresponsabilité, immaturité, dépression.

Enfin pour terminer je dirai ceci ; ma grand-mère mettait deux jours pour faire sa lessive. Un jour mon grand-père lui offrit une machine à laver automatique, avec plein de boutons. Pour leur anniversaire de mariage ; et bien figurez-vous qu’elle n’a plus mit que trois heures pour faire sa lessive et sans effort (quasiment).

La moralité c’est que l’inventeur de la machine à laver a fait plus de bien à la condition de la femme au foyer que tous les mouvements féministes.

Top