Finance

Déclaration fiscale en entreprise, les bons à savoir

En tant qu’auto-entrepreneur vous êtes contraint d’effectuer une déclaration fiscale à la fin de votre exercice comptable. Que vous avez opté pour le prélèvement fiscal libératoire ou non, vous êtes tenu de déclarer votre chiffre d’affaires, ce qui n’est pas une partie de plaisir pour tout entrepreneur qui se respecte. Alors, pour mieux compléter votre formulaire de déclaration, découvrez les bons à savoir concernant cette obligation.

Les obligations de l’auto-entrepreneur

Tous les ans, les auto-entrepreneurs doivent déclarer les revenus qu’ils auraient perçus au cours de leur année d’exercice précédente. L’option choisie en auto-entrepreneur n’aura aucune influence sur cette obligation. De ce fait, les  dirigeants d’entreprise doivent se rendre auprès de leur centre des impôts pour effectuer cette déclaration. Une attestation fiscale leur sera envoyée et cela en rapport avec leur déclaration annuelle. Cependant, il est important de vérifier sa déclaration pour déceler les moindres erreurs au risque de régler les amendes y afférant.

A lire en complément : Quels sont les avantages et inconvénients de l’investissement dans les métaux précieux ?

Que faire en cas d’erreur ?

Dans le cas où vous avez décelé une erreur au niveau de votre déclaration fiscale annuelle, pensez à contacter votre caisse Urssaf avant la date d’échéance de votre déclaration. Elle pourra ainsi corriger l’erreur, vous permettant de payer vos impôts en bon contribuable. Il est conseillé de contacter à l’avance votre caisse Urssaf au risque de perdre du temps dans le règlement de votre déclaration puisque cette caisse est très sollicité durant les périodes de déclarations d’impôt.

Entreprise sous régime réel normal de TVA

Si votre entreprise a opté pour le régime d’imposition réel normal de TVA sachez que vous devriez effectuer une déclaration fiscale tous les mois et cela si l’année précédente votre TVA a atteint un plafond de 15 000 euros. Par contre, si le montant est inférieur à 4 000 euros, vous pouvez effectuer votre déclaration tous les trois mois. Pour ce faire, il est conseillé d’utiliser le formulaire CA3 qui correspond à la situation de votre entreprise. A noter que la date de déclaration TVA mensuelle est différente pour la déclaration trimestrielle.

A voir aussi : Trouvez le crédit en ligne adéquat pour la réalisation de votre projet

Entreprise sous régime réel simplifié

Par contre si vous avez choisi le régime réel simplifié pour votre imposition, la déclaration ne s’effectue que chaque année et cela en utilisant le formulaire CA12. Concernant la date limite, votre déclaration doit être déposée à compter du 2ème jour ouvré après le 1 mai de chaque année. Le paiement par contre est effectué trimestriellement et cela par acomptes. Concernant le montant, celui-ci est égal au quart du montant total payé à l’année précédant l’exercice comptable. Une régularisation s’effectuera par la suite, et en cas de montant dû, il sera reporté pour l’année antérieure.

A l’approche du printemps, chaque dirigeant doit penser à régulariser leur déclaration fiscale. De ce fait, il est conseillé de se renseigner auprès de son centre des impôts pour connaître les démarches à suivre, les modalités de paiement ainsi que les différents closes concernant ce type d’obligation fiscale. Par contre, vous pouvez aussi recourir au service de cabinet d’expertise comptable pour vous aider dans votre déclaration.

Show Buttons
Hide Buttons