Immo

Conseils pour votre crédit immobilier

Vous devez savoir mettre toutes les chances de votre côté pour votre crédit immobilier, afin d’obtenir le meilleur financement.

Votre crédit immobilier commence par un profil irréprochable

Le premier conseil que vous devez suivre serait d’avoir un compte « propre ». Cela veut dire que devez être à même de fournir des relevés bancaires qui démontrent un excellent profil financier d’emprunteur. Pour demander un crédit immobilier, il est préférable de ne pas avoir de découvert. Vous devez également être vigilant à la nature de vos dépenses, à titre d’exemple les prélèvements pour les jeux en ligne, qui ne sont guère recommandés.

A lire en complément : Les diagnostics immobiliers : pourquoi les réaliser ?

Un autre conseil à suivre serait de faire appel à un courtier. Celui-ci a un devoir de conseil et est à même de consulter plusieurs établissements bancaires pour dénicher la meilleure offre pour vous. De plus, il bénéficie de grilles de taux négociées, étroitement liées à son volume d’affaires. Internet vous sera d’une grande aide pour effectuer la recherche du courtier de votre choix.

La stabilité de votre situation professionnelle est également incontournable. De nos jours, il est presque impossible d’emprunter avec un Contrat à Durée Déterminée (CDD).Les banques et les organismes financiers favorisent les CDI (Contrat à Durée Indéterminé) car ils sont de véritables gages de sécurité.

A voir aussi : Investir dans un appartement à Argelès

Un minimum d’apport personnel et des assurances

Afin d’avoir un crédit immobilier, vous devez prévoir un minimum de 10 % d’apport personnel. Dans la pratique, un prêt sans apport signifie que l’achat et les frais annexes (soit les frais de notaire, de garantie et de dossier) sont entièrement financés par le crédit. Il faut savoir qu’emprunter sans apport est possible mais à un meilleur taux de crédit immobilier moins intéressant.

Pour qu’une banque vous accorde un crédit, vous devez souscrire à différentes assurances pour couvrir les éventuels risques de non remboursement de l’argent prêté, selon les différents critères à simuler. Il peut s’agir d’une garantie (comme une hypothèque, une caution, un nantissement…). Elle sert de protection. Il existe aussi l’assurance décès/invalidité. Vous aurez le choix entre différentes solutions proposées par la banque qui vous finance ou par une autre société qui vous propose des conditions plus intéressantes. Dans tous les cas, ne laissez rien au hasard, préparez votre dossier au mieux pour ne point rater cette opportunité d’améliorer vos conditions de vie.

Show Buttons
Hide Buttons