Actu

Visiter la Kabylie : terre d’oliviers et de poterie

kabylie

La Kabylie est une région d’Afrique du nord. Cette région englobe plusieurs départements dont ceux de Tizi ouzou, Béjaia et Bouira. Il s’agit de l’une des plus importantes régions Berbères, avec les touaregs, les chaouis, les Rifains et les chleuhs au Maroc. La Kabylie est par contre située en Algérie, à 100km de la capitale Alger.

Un patchwork de paysages

La région kabyle est un véritable patchwork de climats. On y trouve aussi bien des villes côtières, de grandes plaines ou des montagnes. Le plus important massif montagneux est celui du Djurdjura qui compte un parc national crée en 1983.

A découvrir également : La location de salle atypique sur Paris pour vos événements

En montagne, la température passe de 45° en été à –5° en hiver. Ce qui en fait un très bon terrain de camping en été et de très bonnes pistes de ski en hiver, notamment dans la station de ski d’AkouKer à Tikejda (département de Bouira)

Le tourisme en Kabylie

Malgré la beauté de ses paysages et sa culture riche en traditions, la Kabylie est très peu connue. La présence de Kabyles exilés depuis le début des années 1900 en Europe, au Canada ou Etats Unis n’y fera rien, le tourisme reste rare, d’où l’intérêt d’un voyage en terre kabyle.

Lire également : Des solutions déco pour l’habillage des murs

 

Les personnes intéressées par cette région doivent savoir qu’elle possède deux richesses. Les oliviers qui recouvrent les montagnes kabyles, dont on extrait l’une des meilleures huile d’olive du monde. Et la conservation des traditions liées à la fabrication artisanale de poteries Berbères et de Tapis. L’huile d’olive est essentiellement consommée avec le Couscous local. Quant à la poterie qui servait autrefois d’ustensiles de cuisine, elle est aujourd’hui essentiellement décorative.

 

En partant de Paris, de Lyon ou de Marseille, Alger est à moins de 2h d’avion. Il faut compter ensuite 1h30 à 2h pour rejoindre la Kabylie. Les hôtels y sont très accessibles (environ 30€ pour une chambre double). Quant au transport, l’idéal est d’utiliser les nombreux taxis présents dans les villes. Les prix varient entre 1€ à 2€ pour une course locale.

Concernent la nourriture, il faut éviter les fast food et en règle générale toutes les alimentations de rue. Surtout en été, la chaleur est tel qu’il est très difficile de conserver la nourriture ne serait-ce que quelques heures. Les restaurants sont très abordables, ce qui permet d’alterner sandwich home made et restaurant.

La gastronomie kabyle : une explosion de saveurs

Les plats kabyles sont généralement préparés à partir de semoule de blé dur, qui est la principale source d’amidon dans cette région. Les légumes, comme les pommes de terre, les poivrons verts et rouges, les carottes et les tomates fraîches, sont aussi des ingrédients couramment utilisés dans la cuisine kabyle.

Parmi les plats traditionnels, on peut citer le fameux couscous kabyle, aussi appelé ‘mekhabez’. Ce plat consiste en une semoule fine accompagnée d’une sauce rouge épicée, agrémentée de viande ou bien encore avec des légumes pour une version végétarienne.

Une autre spécialité culinaire incontournable est le tajine aux boulettes de viande hachées (keftas). Confectionné avec des épices locales telles que le safran et la coriandre, ce plat offre un goût unique en son genre.

L’agriculture locale permet aussi aux visiteurs de découvrir divers produits artisanaux tels que du miel bio récolté par des apiculteurs locaux ainsi que différentes variétés d’huiles d’olive issues directement du terroir kabyle.

Donc, la gastronomie kabyle est riche en saveurs et reflète parfaitement l’hospitalité légendaire dont font preuve ses habitants. Elle représente un véritable héritage culturel qui mérite d’être découvert lors d’un séjour dans cette magnifique région montagneuse qu’est la Kabylie.

Les traditions artisanales : un patrimoine à découvrir en Kabylie

En plus de sa richesse gastronomique, la Kabylie est aussi connue pour son artisanat traditionnel. Le travail des artisans locaux reflète une culture vivante et un savoir-faire transmis de génération en génération.

La région est notamment célèbre pour ses poteries berbères. Les femmes kabyles maîtrisent parfaitement l’art de la céramique et créent des objets d’une grande beauté. De nombreux ateliers ont été mis en place afin de préserver cette tradition ancestrale, comme le célèbre village de Tizi Ouzou qui abrite plusieurs potiers reconnus dans tout le pays.

Au-delà des poteries, la Kabylie regorge aussi d’autres productions artisanales, telles que les tapis berbères aux motifs élaborés et aux couleurs chatoyantes. Chaque tribu possède son propre style distinctif, ce qui rend chaque pièce unique en son genre.

Les bijoux kabyles sont aussi très prisés par les visiteurs étrangers. Les artisans utilisent souvent des matériaux naturels, tels que l’argent ou encore le corail rouge ou noir, pour créer leurs œuvres à la fois précieuses et authentiques.

La broderie fait elle aussi partie intégrante du patrimoine artisanal local. Les femmes kabyles réalisent des vêtements traditionnels ornés de broderies colorées complexes qui racontent leur histoire ainsi que celle de leur tribu.

Il faut souligner que toutes ces traditions artisanales sont menacées par l’invasion croissante des produits industriels. Il est donc crucial de soutenir les artisans locaux en achetant leurs produits pour éviter que ces traditions disparaissent avec le temps.

Visiter la Kabylie, c’est aussi découvrir un patrimoine artisanal riche et varié, reflet d’une culture millénaire qui mérite d’être préservée et valorisée.