Actu

La musique Africaine : de l’Algérie à l’Afrique du Sud !

La musique africaine est l’une des plus variés et riche au monde. D’un pays à l’autre, d’une région à l’autre, les influences changent et le résultat toujours aussi surprenant. Les amateurs de musique et les musiciens trouveront en Afrique toute l’inspiration et le plaisir qu’ils recherchent. Ils y découvriront des instruments de musique, des influences, des styles, mais surtout des façons de jouer liées à l’histoire et aux croyances de la région.

La musique du Maghreb

Prenons l’exemple du Maghreb : La Tunisie, l’Algérie et le Maroc sont un exemple type de métissage culturel. Cela est essentiellement du à l’histoire de la région qui est faite de colonisation et d’exil. Les peuples ont toujours cohabités sur la rive sud de la mer méditerranée donnant forme à ce qu’on appelle aujourd’hui les Maghrébins. On y trouve aussi bien des influences Berbères (peuple autochtone), turques, arabes, française, espagnoles, italiennes, (ou plutôt romaine), ou encore juives. Tous ces peuples ont à un moment de l’histoire côtoyés les Berbères. Ces derniers se sont imprégnés du meilleur de ces cultures et adoptés une part de chaque peuple visiteur.

A voir aussi : La voyance : un don pour faciliter la vie des personnes

 

En matière de musique, on trouve au Maghreb aussi bien des instruments celtiques, que des instruments subsahariens ou même d’Afrique noire. Un carrefour musical qui a donné naissance à de nombreux styles musicaux : la musique Gnawi qui est aujourd’hui majoritaire dans le sud du Maghreb et au Maroc, la musique Raï plutôt au Nord, la musique Chaoui qui est une ethnie du centre de l’Algérie …

A lire également : Qu'est-ce qu'un MVNO et quel réseau utilise-t-il ?

En conclusion, impossible de définir « une musique du bled » unique. Il y a autant de styles que d’influences.

La musique africaine

De la même façon que pour la musique du Maghreb, la musique africaine est plurielle est fortement influencée par la colonisation, exception faite aux pays subsahariens qui concerné leur musique intacte. Ainsi on trouve des influences hispaniques, portugaises, néerlandaises ou française selon la région où l’on se trouve. A titre d’exemple, l’Angola ou le cap vert sont d’influence portugaise tandis que l’Algérie est d’influence arabe et hispanique.

Où écouter de la musique du bled ?

L’idéal est de se rentre aux nombreux festivals qui sont organisés chaque année dans les pays d’afrique. Rien de grandiose, souvent des petits budgets, mais on découvre de la musique authentique avec des artistes plus ou moins connus qui partagent leur passion. Les festivals de musique organisés dans le désert font partie des plus convoités et des plus appréciés.

Les instruments traditionnels de la musique africaine

La musique africaine est également caractérisée par l’utilisation d’instruments traditionnels qui offrent une sonorité unique et un rythme entraînant. Parmi les instruments de percussion, on trouve le djembé, originaire d’Afrique de l’Ouest, mais également utilisé dans toute l’Afrique. Cet instrument en forme de calice est sculpté dans du bois massif et recouvert d’une peau animale tendue à la main.

Les tambours sont également très prisés dans la musique africaine. Ils peuvent être fabriqués avec différentes matières comme le bois ou des calebasses séchées pour donner une résonance particulière.

Parmi les instruments mélodiques, on peut citer la kora, harpe-luth jouée principalement en Afrique de l’Ouest, ainsi que le balafon qui est un xylophone africain. Le ngoni est un autre instrument à cordes traditionnel présent surtout au Mali mais aussi au Burkina Faso et en Guinée.

Le soukous congolais utilise souvent la guitare électrique pour donner une nouvelle dimension à ses rythmes afro-cubains tandis que la rumba cubaine s’est popularisée grâce aux nombreux échanges culturels entre Cuba et les pays d’Afrique centrale.

Chaque région d’Afrique a sa propre sonorité ancestrale bien qu’elle soit influencée par différents courants musicaux venus des quatre coins du monde tels que le blues américain ou encore le reggae jamaïcain. Cette richesse musicale attire toujours plus de passionnés curieux de découvrir cette diversité culturelle incroyablement variée.

Les artistes phares de la scène musicale africaine

La musique africaine a vu naître de nombreux artistes phares qui ont marqué l’histoire de cette scène musicale riche et variée. Parmi eux, on peut citer le légendaire Fela Kuti, originaire du Nigéria, et son style Afrobeat caractérisé par des rythmes endiablés mêlant jazz, funk et musique traditionnelle yoruba.

Manu Dibango est aussi une figure emblématique de la musique africaine. Originaire du Cameroun, il s’est fait connaître grâce à son titre planétaire ‘Soul Makossa‘. Son style unique mélange notamment jazz et afro-funk.

Miriam Makeba était quant à elle surnommée ‘Mama Africa‘ pour sa voix exceptionnelle ainsi que pour ses chansons engagées contre l’apartheid en Afrique du Sud. Elle a été une ambassadrice incontournable de la culture africaine dans le monde entier.

L’un des groupements musicaux les plus populaires d’Afrique reste le groupe sud-africain Ladysmith Black Mambazo. Ils sont connus pour leur interprétation acapella harmonieuse appelée Isicathamiya. Leur participation au célèbre album Graceland de Paul Simon leur offre une reconnaissance mondiale en 1986 avec un Grammy Award dans la catégorie meilleur album folk contemporain.

Cette liste d’artistes emblématiques ne saurait être complète sans mentionner Youssou N’Dour ou encore Salif Keita qui ont tous deux contribué de manière significative au développement et à la reconnaissance de la musique africaine.