Actu

La musique Africaine : de l’Algérie à l’Afrique du Sud !

La musique africaine est l’une des plus variés et riche au monde. D’un pays à l’autre, d’une région à l’autre, les influences changent et le résultat toujours aussi surprenant. Les amateurs de musique et les musiciens trouveront en Afrique toute l’inspiration et le plaisir qu’ils recherchent. Ils y découvriront des instruments de musique, des influences, des styles, mais surtout des façons de jouer liées à l’histoire et aux croyances de la région.

La musique du Maghreb

Prenons l’exemple du Maghreb : La Tunisie, l’Algérie et le Maroc sont un exemple type de métissage culturel. Cela est essentiellement du à l’histoire de la région qui est faite de colonisation et d’exil. Les peuples ont toujours cohabités sur la rive sud de la mer méditerranée donnant forme à ce qu’on appelle aujourd’hui les Maghrébins. On y trouve aussi bien des influences Berbères (peuple autochtone), turques, arabes, française, espagnoles, italiennes, (ou plutôt romaine), ou encore juives. Tous ces peuples ont à un moment de l’histoire côtoyés les Berbères. Ces derniers se sont imprégnés du meilleur de ces cultures et adoptés une part de chaque peuple visiteur.

A lire aussi : Quels sont les différents intervenants dans un port de commerce ?

 

En matière de musique, on trouve au Maghreb aussi bien des instruments celtiques, que des instruments subsahariens ou même d’Afrique noire. Un carrefour musical qui a donné naissance à de nombreux styles musicaux : la musique Gnawi qui est aujourd’hui majoritaire dans le sud du Maghreb et au Maroc, la musique Raï plutôt au Nord, la musique Chaoui qui est une ethnie du centre de l’Algérie …

A lire aussi : Comment choisir la taille d'une trottinette ?

En conclusion, impossible de définir « une musique du bled » unique. Il y a autant de styles que d’influences.

La musique africaine

De la même façon que pour la musique du Maghreb, la musique africaine est plurielle est fortement influencée par la colonisation, exception faite aux pays subsahariens qui concerné leur musique intacte. Ainsi on trouve des influences hispaniques, portugaises, néerlandaises ou française selon la région où l’on se trouve. A titre d’exemple, l’Angola ou le cap vert sont d’influence portugaise tandis que l’Algérie est d’influence arabe et hispanique.

Où écouter de la musique du bled ?

L’idéal est de se rentre aux nombreux festivals qui sont organisés chaque année dans les pays d’afrique. Rien de grandiose, souvent des petits budgets, mais on découvre de la musique authentique avec des artistes plus ou moins connus qui partagent leur passion. Les festivals de musique organisés dans le désert font partie des plus convoités et des plus appréciés.