Business

Comment déclarer les revenus d’une SCPI ?

Les taxes des SCPI se font sur la même base que celles de la détention d’un bien immobilier direct. Pour comprendre comment déclarer ses revenus de SCPI, il faut connaître les différentes formes de régime fiscal pouvant convenir à la détention d’une SCPI. Cet article vous dira plus sur comment déclarer ces revenus.

Déclarer les revenus de SCPI avec le régime du micro foncier

Les investisseurs voient le régime foncier comme un régime favorable et dont la mise en place est beaucoup plus simplifiée. Cependant, dans le cas d’un investissement SCPI de rendement, cette solution n’est pas souvent pertinente. Pour vous conformer à cette forme de régime, vous devez vous conformer à certaines conditions à savoir :

A voir aussi : SOMEI : l’éditeur de progiciels de qualité

  • Les revenus fonciers annuels à cumuler ne doivent pas excéder 15 000€ par an ;
  • L’associé doit nécessairement percevoir des revenus fonciers. Ceux-ci doivent provenir de l’immobilier locatif nu et vos dispositifs avec avantage fiscal ;
  • Aucun investisseur n’a le droit de détenir de biens immobiliers ou de part de SCPI dont le revenu bénéficie déjà de régime fiscal spécial ;
  • Une fois en règle vis-à-vis de ces conditions, l’associé pour faire une bénéficié de 30% sur ses revenus fonciers bruts.

Lorsque vient pour l’investisseur le moment de déclarer ses revenus fonciers, celui-ci doit se munir du relevé annuel envoyé par la SCPI où figurent les loyers bruts annuels collectés, en prendre 70%, ajouter ses autres revenus micro fonciers si possible, et faire apparaître le total dans la case 4BE située à la troisième page de la déclaration fiscale de base.

Déclarer les revenus de SCPI avec le régime réel foncier

Avant d’être éligible à cette forme de régime, il fait que les revenus fonciers de l’associé soient au-dessus de 15 000€ par an. Cependant, s’il accepte d’exercer l’option durant trois ans, il peut aussi avoir accès à ce régime. Lorsque montant des intérêts d’emprunt et assurance emprunteur (si achat à crédit) ainsi que les charges du parc immobilier de la SCPI sont supérieurs à l’abattement de 30% appliqué dans le régime du microfoncier, l’investisseur a toutes les raisons de choisir le régime réel.

A lire également : Création site internet: quelles sont les erreurs à éviter ?

La déclaration des revenus fonciers nets se résume à l’équation ci-après :

Revenus fonciers nets =  Loyers Bruts – Intérêt d’emprunt – Frais de gestion.

Déclarer les revenus fonciers émanant de SCPI

Si moment où un associé apporte du capital à la SCPI, la société de gestion se chargera au plus vite de l’investir en immobilier. La société de gestion a la possibilité de placer ces fonds sur des supports financiers sécurisés afin de ne pas laisser dormir ce capital et générer quelques pour cent. Il peut être indiqué dans le relevé annuel appelé IFU des revenus fonciers.

Leur déclaration est très simple avec l’informatisation des déclarations fiscales. Tout ce que vous avez à faire est de vérifier les montants intégrés afin d’éviter les erreurs de calcul. Pour ce qui est du montant d’imposition, il suit la même logique que les revenus fonciers. Il s’agit de l’imposition aux prélèvements sociaux et à la TMI.

En conclusion, lorsque vous suivez les astuces ci-dessus décrites, vous allez parvenir à déclarer vos revenus fonciers de votre SCPI très facilement.