Immobilier

Acheter à Paris est-ce une bonne idée avec la flambée des prix ?

Ça grimpe, ça flambe, ça chauffe… Les prix de l’immobilier dans la capitale battent des records – il faut compter en moyenne un peu moins de 9000 euros, on a même repéré un mètre carré dans le quartier des Champs-Elysées à 30560 euros. De quoi décourager la plupart des acheteurs potentiels ? Pas si simple.

C’est du jamais vu !

En effet, c’est du jamais vu, le prix de l’immobilier à Paris a établi selon le Point un nouveau record avec une hausse très nette depuis le début de l’année. Si vous désirez accéder à la propriété dans la capitale, vous allez devoir dépenser en moyenne 8743 euros au mètre carré. Cela dépendra évidemment des arrondissements et de l’ancienneté du logement mais vous paierez à coup sûr plus cher que l’année dernière.

D’où les questions que n’éviteront pas de se poser ceux qui souhaitaient acquérir un logement dans la capitale mais également ceux qui ambitionnaient d’investir : est-ce le bon moment ? Comme le fait remarquer très justement le quotidien le Monde, pour le prix de l’immobilier à Paris, on est proche des records de 2012 où sept arrondissements ont des prix moyens dépassant les 10000 euros le mètre carré.

A la question du bon moment donc, la réponse pourrait être aussi nette que sans nuance : non, ce n’est pas vraiment la période idéale pour se mettre en quête de son nouveau chez-soi. Ce serait oublier que les taux de crédit ne cessent de baisser, que certaines propositions comme par exemple l’assurance habitation MAAF vous permettent de faire des travaux de rénovation à des prix avantageux ou de garantir le remboursement des mensualités de votre crédit.

Il est donc préférable d’attendre un peu avant de se décider à acheter. Mais avant de prendre une décision définitive, essayez d’avoir une vue d’ensemble des coûts : les taux d’emprunt, l’assurance habitation, la rénovation et surtout cette capacité à pouvoir revendre votre logement dans quelques années à un prix compétitif.

Et pour les investisseurs ?

Conséquence logique de la montée des prix de l’immobilier à Paris, la rentabilité locative tend à s’essouffler. Il faut donc aussi du côté des investisseurs être prudent. La pierre a toujours été, notamment en France, l’un des meilleurs placements – surtout que les produits financiers font aujourd’hui grise mine – et cela ne changera pas de sitôt. La question n’est donc pas s’il faut investir ou pas, elle est plutôt de savoir dans quel type de biens les investissements sont les plus rentables ?

Il faut donc évaluer les risques sur l’ancien, le neuf, l’immobilier géré, les SCPI, le viager, voire les parkings. Comme bon nombre de placements, il est nécessaire de savoir diversifier et de jauger des écueils à plus ou moins long terme.

Quelles sont donc les perspectives pour cette année ? Pour ce qui est du prix de l’immobilier à Paris, l’investissement le moins risqué pour cette période de flambée, c’est le parking ! La rentabilité est actuellement de 5% avec un ticket d’entrée relativement faible de 16000 euros – en n’oubliant pas le fait que vous pouvez potentiellement bénéficier d’un abattement fiscal.

Le placement le moins pertinent est le logement neuf (plus d’infos sur l’immobilier neuf) où les perspectives de plus-values sont très aléatoires, voire quasiment absentes. Pour ce qui est de l’ancien, les investissements ne procurent pas de perspectives mirobolantes, surtout que certaines lois comme la loi Alur sur la transition énergétique risquent de peser lourd. N’oublions pas non plus que les charges de copropriété et la taxe foncière ne sont pas sur une pente descendante. Elles devraient donc éroder vos marges.

Que vous soyez acquéreur ou investisseur, restez donc prudents. Cela ne doit cependant vous empêcher d’être à l’affut des opportunités.

Show Buttons
Hide Buttons
Mises à jour par courriel gratuites