You are here
Home > Maison > L’isolation de la maison, un investissement rentable?

L’isolation de la maison, un investissement rentable?

Bien isoler sa maison présente bien des avantages autant pour son confort que la mise en valeur d’un bien immobilier. D’abord, il rend la maison agréable à vivre grâce au confort qu’il procure. La maison est plus chaude en hiver et plus fraîche en été. Ensuite, il permet de réduire considérablement votre consommation d’énergie car il n’est plus nécessaire de renforcer le chauffage et la climatisation. Voyons ensemble les avantages de l’isolation et les techniques nécessaires pour bien isoler sa maison.

Quels sont les avantages à isoler sa maison ?

Réaliser des économies d’énergie

A cause des déperditions de la chaleur par les couvertures de la maison, on a tendance à augmenter le chauffage sans obtenir le confort thermique recherché. Pire encore, cela ne fait qu’accroître la facture de l’énergie. De même, en été, une maison mal isolée est aussi mal ventilée. On a besoin de forcer la climatisation pour rafraichir la maison. Toutefois, il faut noter que le chauffage et la climatisation représentent 60% environ de la consommation énergétique dans un foyer. Ainsi, le premier avantage de l’isolation d’une maison est l’économie d’énergie.

Gagner en plus-values

Toutes les maisons neuves ou anciennes sont actuellement soumises à une norme énergétique la RT 2012. Une maison bien isolée gagne alors en plus-value en cas de revente. Qui plus est, elle est aussi protégée contre la pollution et les intempéries, un véritable atout pour le futur acquéreur.

Protéger la maison des incendies

En utilisant des matériaux isolants non-combustibles, comme la laine de roche, votre maison est protégée des incendies. En effet, ces isolants dégagent peu ou pas de fumée. Ils ne produisent pas de gaz toxique. Leur température de fusion est très élevée et ils sont donc moins sensibles aux flammes et aux températures élevées que les isolants synthétiques.

Prévenir les tâches d’humidité

Lorsqu’il y a une grande différence de température entre le mur intérieur et le mur extérieur, l’humidité s’infiltre facilement dans la maison en se collant aux murs par l’extérieur. L’humidité entraine des moisissures qui peuvent engendrer des problèmes respiratoires. Il faut bloquer cette humidité en isolant les murs par l’extérieur. Si l’humidité laisse des taches de condensation, ce n’est peut-être pas un problème d’isolation, mais plutôt de ventilation. Il faut ouvrir davantage les fenêtres pour installer un système mécanique de ventilation.

Atténuer le bruit ambiant

L’isolation thermique peut être en même temps acoustique. Il empêche les bruits extérieurs indésirables de s’infiltrer à l’intérieur. Privilégiez les matériaux isolants comme la laine de verre, la laine de roche ou le liège expansé.

Une maison bien isolée : par où commencer ?

Les déperditions de chaleur se font sur presque toute la couverture de la maison, allant du sol à la toiture, en passant par les murs et les fenêtres.

Quels sont les travaux d’isolation prioritaires ?

Isoler la toiture

La toiture est responsable de 30% de la déperdition de chaleur. Bien isoler le toit et les combles permet alors d’économiser jusqu’à 30% d’énergie. L’isolant doit avoir au moins 18 à 20 cm d’épaisseur selon les standards actuels. Cette épaisseur dépend tout de même de celle des chevrons sous la toiture. S’ils mesurent plus de 18 cm, il faut intercaler l’isolant entre eux. Une épaisseur de 6 cm par couche d’isolant suffit amplement. Si les chevrons mesurent moins de 18 cm, il faut les renforcer avec plus de couches d’isolant pour obtenir l’épaisseur voulue. Remplissez le vide avec de la laine que vous couvrirez ensuite avec des panneaux isolants comme le polyuréthane ou le polystyrène.

Isoler les combles

Après la toiture, il faut isoler les combles qu’ils soient perdus ou aménagés. Pour un comble perdu, il faut isoler par le sol en pulvérisant ou insufflant l’isolant (mousse de polyuréthane, ouate de cellulose, laine de verre ou de roche) sur tout le béton. Pour un comble aménagé, il faut isoler par l’extérieur pour ne pas gaspiller l’espace de vie.

Isoler les murs

Les murs sont responsables de 20% des pertes de chaleur. C’est donc 20% de moins sur la facture de chauffage pour une bonne isolation des murs. Vous pouvez isoler les murs par l’extérieur ou par l’intérieur, mais dans ce dernier cas, vous perdez en volume intérieur. La déperdition de chaleur est pire encore si vous avez des murs creux. Il faut alors injecter des mousses, des flocons ou des granulés isolants dans le mur creux.

Isoler les fenêtres et les châssis

Le manque d’étanchéité des portes et des fenêtres, laisse s’infiltrer facilement l’air froid. De même pour les vitres et les châssis de faible densité. Il est important d’opter pour un châssis à double vitrage et un vitrage à haut rendement pour empêcher le froid d’enter et la chaleur de sortir. Ceci aura un impact important sur votre facture d’énergie, longtemps amplifiée par le chauffage et la climatisation.

Top