Mode

Le chapeau bibi : un vestige des années folles

Apparu pour la première fois au 19e siècle, le chapeau bibi représentait pour les dames une excellente alternative aux chapeaux de l’époque qui étaient la plupart du temps encombrants et trop larges. Il a été ensuite été un peu éclipsé avant de faire un retour en force au cours des années folles. Il est resté toujours au cœur des tendances depuis, et notamment grâce à la publicité gratuite faite par les stars lorsque celles-ci le portent dans les grandes occasions. Aujourd’hui, chaque femme peut désormais le porter aussi bien dans les évènements importants que pour la vie de tous les jours.

Le principal atout du chapeau bibi est qu’il apporte une touche délicatement rétro à une tenue. De plus, il associe avec bonheur fantaisie et glamour pour vous permettre de rester élégante tout en ayant un look hors du commun. Dans une cérémonie de mariage, il arrive à sublimer une tenue tout en agrémentant la coiffure, sans toutefois cacher celle-ci. D’ailleurs, il est particulièrement apprécié par celles qui ne sont pas habituées à porter un chapeau, car il s’agit en fait d’une mini coiffe.

A lire également : Comment se porte le sari indien ?

Le bibi pour prévenir les fautes de goût

Il est difficile de faire une faute de goût lorsque vous choisissez de porter un bibi à un mariage ou tout autre évènement d’envergure. Il est la plupart du temps penché sur la tête et il est maintenu en place par un élastique, un serre-tête ou un peigne posé directement dans les cheveux. Il faut noter que dans le cas d’un mariage, la taille du chapeau dépend généralement de la place que vous avez au cœur de l’évènement. Cela signifie que seule la maman ou les sœurs de la mariée ont le droit de porter de grands chapeaux.

A lire en complément : Les 10 chaussures tendance de l'année 2018