Loisirs

Pourquoi regarder The Expanse ?

Vous êtes à la recherche d’une solide série de science-fiction à la télévision ? Alors, ne cherchez pas plus loin que The Expanse d’Amazon, la série télévisée monstre qui possède tous les ingrédients nécessaires pour faire de son visionnage une si belle expérience. Voici quelques raisons pour lesquelles vous devriez regarder cette série :

Personnages

Une excellente histoire et une production soignée ne peuvent pas sauver une série si le téléspectateur ne peut pas s’investir dans les personnages. Heureusement, ce n’est pas le cas avec The Expanse, car la série est remplie de personnages que vous allez à la fois applaudir et détester. À bord du vaisseau, le Rocinante (ou le « Roci ») est l’équipe principale qui fait tourner la série. James Holden (Steven Strait), Naomi Nagata (Dominique Tipper), Alex Kemal (Cas Anvar) et Amos Burton (Wes Chatham) ont de vraies vies, font de vraies erreurs et sont de vrais héros à maintes reprises. Opposés à bien des égards. Ils se rapprochent au cours des quatre premières saisons, formant une belle unité familiale et le Roci ressemble plus à un foyer qu’à un vaisseau.

A découvrir également : Les 3 bienfaits de la ceinture de sudation pour votre silhouette

Il existe d’excellents personnages secondaires, comme Joe Miller (Thomas Jane) et Bobbie Draper (Frankie Adams), mais rien ne vous préparera au personnage de Chrisjen Avasarala (Shohreh Aghdashloo). Avasarala fait en fait partie du casting principal, mais pas de l’équipage du Roci. L’un des personnages féminins les plus forts que vous verrez à la télévision, Avasarala est intrépide, née dans l’arène politique et prête à descendre le plus loin possible dans le terrier du lapin pour sauver non seulement ceux qu’elle aime, mais aussi la Terre.

 

Lire également : Changement des modalités pour obtenir un visa pour la France

L’histoire

Normalement, lorsque des éléments tels que la guerre des classes interstellaire, une affaire de disparition et une intrigue politique sont réunis dans une même émission de science-fiction, les signaux d’alarme de l’ennui imminent se déclenchent. Cependant, basé sur les romans de James S.A. Corey (en fait, Corey est un pseudonyme partagé par les auteurs Daniel Abraham et Ty Franck), il y a une histoire profonde et compliquée ici, un vaste univers si vous voulez, qui a été traduit brillamment sur le petit écran.

Un simple cas de personne disparue entraîne l’histoire et nos personnages dans des scénarios complexes et incroyablement bien écrits, qui s’imbriquent facilement les uns dans les autres pour que le téléspectateur ne soit pas laissé de côté.

La politique est très présente dans The Expanse à certains moments, mais, comme le reboot de Battlestar Galactica avant lui, qui jonglait très bien avec la politique et la religion, il utilise les merveilleux personnages et l’énorme histoire pour rendre cela intéressant. Les ramifications de certaines décisions se font sentir à la fois immédiatement et dans les épisodes suivants, voire les saisons. Les factions qui s’affrontent, comme les Martiens, les Belters et la Terre, deviennent à leur tour beaucoup plus intéressantes.

C’est de la science-fiction « dure ».

Vous avez peut-être entendu des fans de science-fiction décrire des séries comme étant dures ou douces. La science-fiction douce n’est souvent que cela : elle aborde des sujets sans les approfondir, sans se préoccuper de savoir si la science qu’elle dépeint est vraiment exacte ou non. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, mais selon la série qui l’utilise, cela peut vite devenir un désordre.

La science dure est généralement plus concernée par les faits et les sciences dures, comme la biologie, la chimie et la physique, pour n’en citer que quelques-unes. The Expanse est définitivement une série de science-fiction dure, car elle s’efforce de dépeindre la science de notre univers de manière réaliste. La gravité est bien représentée (pour la plupart), il y a des délais de communication en fonction de la distance entre les différentes parties, et les vaisseaux se déplacent dans des directions réalistes et à des vitesses plausibles. Tout cela est fait de manière très transparente, de sorte que cela fait partie de l’histoire et ne devient pas l’histoire (à moins qu’une certaine crise ou calamité ne justifie une telle attention).

Show Buttons
Hide Buttons