Maison

Y a-t’il des coûts mensuels supplémentaires comparables à un condo à l’achat d’une maison de ville?

Bonne nouvelle, vous vous êtes enfin décidé à investir dans un projet immobilier. Cependant, maintenant, il vous reste à faire votre choix parmi les nombreuses résidences qui vous sont proposées: maison unifamiliale isolée, maison de ville, condo, etc.  Pas facile! Enfin, toujours est-il que si vous vous orientez vers un condo ou une maison de ville, vous optez pour la copropriété. Peut-être vous questionnez-vous alors sur les charges communes reliées à ce type d’habitation? Aussi, pour vous éclairer sur ces coûts supplémentaires, voici une brève description des différences entre le condo et la maison de ville.

 

A lire aussi : Les derniers aspirateurs mettent le paquet en matière d'inventivité

Bref aperçu des coûts supplémentaires occasionnés lors de l’achat d’un condo

Votre choix est fait et vous avez jeté votre dévolu sur l’achat d’un condo en ville. Sachez alors que vous devenez propriétaire d’une unité de logement privative et copropriétaire de l’ensemble de la bâtisse, soit des parties communes comme le hall d’entrée, les salles de réunion ou de conditionnement physique et des espaces extérieurs (aire de verdure, piscine, stationnement…). De ce fait, cela implique qu’il vous faut verser des cotisations mensuelles pour assurer l’entretien de ces espaces communs (ménage, déneigement, aménagement paysager…), effectuer les travaux de réparation (toiture, fenestration, isolation…) nécessaires pour maintenir la copropriété et les unités de logement en bon état et payer des tiers comme les compagnies d’assurance ou d’électricité. À cela, notez que si les montants prélevés mensuellement à chaque copropriétaire s’avèrent insuffisants, des cotisations spéciales pourraient vous être imposées.

 

A lire aussi : Trouvez enfin le Babycook de vos rêves

Investir dans une maison de ville: des coûts supplémentaires?

Certes, en investissant dans une maison de ville, vous devenez propriétaire d’un bâtiment mais toujours est-il que cette demeure étant en mitoyenneté avec votre voisin, il se peut que vous ayez à partager des espaces communs comme notamment la cour arrière, la piscine et parfois même le stationnement. Considérant ces faits, vous vous retrouvez alors d’une certaine façon en copropriété. Mais que cela implique t’il? Quels sont les frais que vous devez partager ou non avec votre voisinage? Il va de soit que les frais relatifs à l’entretien des espaces extérieurs doivent être divisés par le nombre de copropriétaire. Maintenant, qu’en est-il si vous deviez effectuer des rénovations aux niveaux du système d’égout ou tout autre équipement que vous partagez avec votre voisin? Dans une telle situation, sachez alors que les frais doivent être également divisés. Cela étant, étant propriétaire de votre habitation et donc de l’enveloppe du bâtiment, il est de votre responsabilité de vous prémunir d’une assurance. Par ailleurs, les frais relatifs à l’entretien des fondations, au changement de la toiture ou au remplacement des fenêtres vous reviennent. Aussi, afin d’éviter de nombreuses dépenses, peut-être serait-il judicieux de vous orienter vers l’achat d’une maison neuve!

 

En résumé, qu’il s’agisse de l’achat d’un condo ou d’une maison de ville, des coûts additionnels sont exigés aux copropriétaires. Cependant, les charges communes restent moindres pour les maisons de ville puisque certains frais demeurent sous votre responsabilité. Attention, cela ne veut pas dire pour autant que vous allez économiser, tout dépend de l’état de votre maison!