Santé

L’importance de l’immunothérapie et de la chimiothérapie dans le traitement du cancer

Seny Brest - L'importance de l'immunothérapie et de la chimiothérapie dans le traitement du cancer

Le cancer est un fléau mondial, et en conséquence, la recherche ne cesse de chercher un moyen de le combattre. Au cours des dernières décennies, les traitements contre le cancer se sont améliorés. Historiquement, les personnes luttant contre cette maladie comptaient sur la chirurgie, la chimio et la radiothérapie comme principale forme de traitement. Avec la découverte de nouvelles thérapies immunologiques et les progrès de la biotechnologie, de nouvelles options sont devenues disponibles. Ces nouveaux traitements fonctionnent en exploitant la puissance du système immunitaire pour combattre les cellules cancéreuses. Il a été démontré que les immunothérapies peuvent être très efficaces et peuvent apporter des réponses encourageantes face à certains cancers comme, par exemple, les formes avancées de cancer du sang (leucémie). Elles sont également très prometteuses dans le traitement d’autres types de cancers tels que les cancers du poumon, du pancréas et du rein. Cet article se concentre sur l’exploration de l’importance de l’immunothérapie et de la chimiothérapie dans le traitement du cancer.

 

A découvrir également : Focus sur le CHU de Fort-de-France

Qu’est-ce que la chimiothérapie ?

Immunothérapie et chimiothérapie peuvent être deux puissants alliés si on les associe pour lutter contre un cancer. La chimiothérapie est un type de traitement du cancer qui utilise des médicaments pour attaquer les cellules cancéreuses. Comme les radiations, la chimiothérapie a la capacité de tuer les cellules cancéreuses, mais contrairement aux radiations, elle ne s’attaque pas aux cellules saines. Dans les années 1980, les chercheurs ont découvert une nouvelle classe de médicaments appelés agents d’immuno-oncologie. Ces médicaments utilisent les cellules immunitaires pour combattre le cancer. Ces médicaments peuvent compléter la radiothérapie et/ou la chimiothérapie. Ils utilisent essentiellement le système immunitaire pour aider à combattre le cancer. Les agents immuno-oncologiques sont conçus pour cibler des types spécifiques de cancer. Nombre de ces agents ont démontré leur efficacité dans les cancers avancés tels que le mélanome, le cancer du côlon et du rein.

 

A lire aussi : Protection solaire non conforme : le laboratoire Biarrot Alga Maris se défend

Qu’est-ce que l’immunothérapie ?

L’immunothérapie est un type de traitement du cancer qui exploite le système immunitaire pour combattre les cellules cancéreuses. Dans les années 1970 et 1980, les chercheurs ont commencé à réaliser que le système immunitaire jouait un rôle essentiel dans la lutte contre le cancer. Un certain nombre de recherches ont été menées pour étudier comment le système immunitaire pouvait être utilisé pour combattre le cancer. Ces recherches ont conduit au développement de l’immunothérapie. Contrairement à la chimiothérapie qui s’attaque directement aux cellules cancéreuses, l’immunothérapie stimule les cellules immunitaires de l’organisme du patient afin qu’elles puissent détecter et détruire les cellules cancéreuses. Certains types d’immunothérapie sont administrés aux patients par voie intraveineuse, ce qui permet au système immunitaire d’attaquer les cellules cancéreuses dès qu’elles sont perfusées au patient. L’immunothérapie est une option thérapeutique prometteuse pour les patients atteints de cancer. Le système immunitaire est essentiel pour combattre les infections, il est donc logique qu’il puisse être exploité pour combattre le cancer. Plusieurs types d’immunothérapie ont été développés et sont actuellement utilisés dans le traitement de certains types de cancer.

 

Comment fonctionnent l’immunothérapie et la chimiothérapie ?

L’immunothérapie est conçue pour activer votre système immunitaire afin de combattre le cancer. Le système immunitaire est un réseau de cellules, de tissus et d’organes qui sont chargés de protéger l’organisme contre les infections et les maladies. Lorsque votre système immunitaire fonctionne de manière optimale, il peut détecter et attaquer les envahisseurs étrangers comme les bactéries et les virus. La chimiothérapie permet de cibler les cellules différentes présentes dans l’organisme, telles que les cellules cancéreuses, afin de les combattre en s’attaquant à leur patrimoine génétique et en empêchant leur prolifération. Ainsi, les 2 thérapies combinées peuvent dans certains cas être la meilleure option pour combattre un cancer.

 

Quel type d’immunothérapie est le plus efficace ?

Un certain nombre de facteurs influent sur l’efficacité de l’immunothérapie. Il s’agit notamment :

  • Le type d’immunothérapie utilisé
  • La combinaison d’immunothérapie et de chimiothérapie utilisée
  • L’âge et l’état de santé général du patient
  • Le type de tumeur du patient
  • La localisation et le stade du cancer du patient.

Il existe de nombreux facteurs de risques du cancer du sein, et parmi eux les prédispositions génétiques du cancer du sein, avec la présence de mutations héréditaires du gène BRCA1 ou BRCA2.

 

L’immunothérapie et la chimiothérapie ont certaines limites.

L’immunothérapie est très prometteuse pour le traitement de certains types de cancers. Cependant, l’immunothérapie n’est pas un remède anti cancer mais plutôt un stimulant du système immunitaire afin d’aider l’organisme a mieux se battre contre le cancer. Le système immunitaire finira par perdre de sa force avec le temps, et le traitement devra donc être répété. Ainsi, il est important d’être attentif aux effets secondaires et aux risques associés à chaque option de traitement. Il est également important de comprendre que l’immunothérapie n’est qu’une partie du puzzle complexe qu’est le combat contre le cancer. L’immunothérapie apporte des avantages, mais elle ne remplace pas la chirurgie et la chimiothérapie.

 

Effets secondaires de l’immunothérapie

L’immunothérapie peut provoquer des effets secondaires similaires à ceux de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Les effets secondaires les plus courants sont la fatigue, les nausées, la perte de poids, les douleurs abdominales, diarrhées, essoufflements et toux. Ces effets secondaires restent pour autant modérés et disparaissent à la fin du traitement. De plus un traitement symptomatique permet le plus souvent de venir à bout de ces effets secondaires.

 

Conclusion

L’immunothérapie est une option thérapeutique prometteuse pour les patients atteints de cancer. Comparée à la chimiothérapie, elle est généralement plus sûre et ne provoque pas autant d’effets secondaires. L’immunothérapie a le potentiel de guérir certains cancers et de prolonger la vie. Cependant, l’immunothérapie n’est pas un remède et n’est efficace que chez un petit pourcentage de patients. Toutefois, associée à la chimiothérapie, les résultats sont très prometteurs puisque d’un côté on permet à l’organisme de se défendre contre son cancer et d’autre part, la chimiothérapie empêche les cellules cancéreuses de se multiplier.