Actu

Est-ce qu’on peut aller au Canada ?

Depuis le 8 novembre 2021, les frontières des États-Unis, terrestres et aériennes, sont ouvertes à tous les voyageurs entièrement vaccinés, qui souhaitent s’y rendre pour des raisons non essentielles. Toutefois, les voyageurs qui souhaitent se rendre aux États-Unis pour des raisons non essentielles doivent garantir leur éligibilité à l’entrée avant de planifier un voyage.

À compter du 15 janvier 2022, les exemptions aux restrictions de voyage seront modifiées. Les travailleurs temporaires, les étudiants internationaux, ainsi que les fournisseurs de services les plus essentiels, devront nécessairement être entièrement vaccinés contre pour pouvoir voyager au Canada .

A lire aussi : Le fil d’Écosse c’est quoi ?

Voyageurs entièrement vaccinés qui souhaitent se rendre au Canada pour des raisons discrétionnaires

À l’heure actuelle, tous les voyageurs entièrement vaccinés peuvent se rendre au Canada pour des raisons discrétionnaires (non essentielles), quel que soit leur État ou leur pays d’origine. Cependant, ils doivent respecter les obligations suivantes :

✔ Avoir reçu, et être en mesure de le prouver, la série complète d’un vaccin, ou d’une combinaison de vaccins, acceptée par le gouvernement du Canada au moins 14 jours avant d’entrer au Canada

A lire également : L'hébergement linux pour un site web

✔ Soumettre un test de dépistage de la COVID-19 (PCR) négatif, complété au plus tard 14 jours avant d’entrer au Canada Canada 72 heures avant l’arrivée OU un résultat de test positif entre 14 et 180 jours avant le départ pour le Canada (pour les voyageurs ayant déjà contracté la COVID-19)

✔ Soumettez toutes vos informations via ArriveCan , ainsi qu’une preuve de vaccination en anglais ou en français et un plan de quarantaine

✔ Si vous êtes sélectionné pour un test de dépistage aléatoire à votre arrivée au Canada, soumettez-le.

Toutefois, il convient de noter que les vols directs au départ du Maroc sont suspendus le 29 octobre (au moins).

Voyageurs partiels ou non vaccinés

La réouverture des frontières internationales n’entraîne aucun changement des mesures pour les voyageurs partiellement ou non vaccinés autorisés à entrer au Canada.

S’ils sont autorisés à entrer au Canada, les voyageurs non vaccinés doivent :

✔ Soumettre un test COVID-19 (PCR) négatif, effectué au plus tard 72 heures avant l’arrivée OU un résultat positif entre 14 et 180 jours avant le départ pour le Canada (pour les voyageurs qui ont déjà ont contracté la COVID-19)

✔ Faites un test de dépistage de la COVID-19 à leur arrivée au Canada

✔ Ils sont placés en isolement pendant 14 jours, selon le plan de quarantaine qu’ils ont déclaré dans l’application ArriveCan

✔ Faites un test de dépistage de la COVID-19 le huitième jour après leur arrivée au Canada.

Qui sont les voyageurs non vaccinés autorisés à entrer au Canada ?

Outre les citoyens canadiens, les résidents permanents et les personnes inscrites en vertu de la loi indienne, plusieurs résidents temporaires peuvent toujours entrer au Canada s’ils voyagent pour des raisons non discrétionnaires. (éléments essentiels).

Enfants mineurs voyageant avec leur famille complètement vaccinés

✔ Les enfants non vaccinés de moins de 12 ans qui accompagnent leur famille entièrement vaccinée peuvent entrer au Canada, mais devra subir des mesures de quarantaine plus légères pendant 14 jours après son entrée au Canada.

Plus précisément, ils devraient éviter les lieux collectifs tels que les garderies, les camps de jour ou les écoles.

✔ Les enfants non vaccinés âgés de 12 à 17 ans qui accompagnent leur famille complètement vaccinée continueront à être soumis à une période d’auto-isolement stricte de 14 jours. Seuls les enfants de plus de 12 ans qui ne sont pas vaccinés, sont asymptomatiques et présentent une contre-indication médicale à la vaccination contre la COVID-19 peuvent être exemptés de quarantaine.

TRAVAILLEURS TEMPORAIRES

Les travailleurs étrangers temporaires, titulaires d’un permis de travail valide ou en possession d’une lettre de motivation d’IRCC, peuvent entrer au Canada, à condition qu’ils voyagent pour fins.

Ces les personnes peuvent se présenter aux portes d’embarquement ou à leur arrivée à la frontière terrestre : Votre permis de travail en cours de validité ; Ou… votre lettre de motivation IRCC .

Pour les travailleurs temporaires , les raisons jugées essentielles sont les suivantes :

1/ Résider régulièrement au Canada ;

2/ Répondre à toutes les conditions suivantes : — Avoir une lettre de motivation pour un permis de travail (ouvert ou lié à un employeur particulier) ; — Avoir une offre d’emploi valide (sauf pour les titulaires d’une lettre de motivation pour un permis de travail ouvert) partenaire de fait) ; — L’autorité travaille une fois vous entrez au Canada.

Participants au programme EIC

Les participants à l’EIC qui ont une lettre de motivation valide et qui sont complètement vaccinés peuvent ou non voyager au Canada avec une offre d’emploi d’un employeur canadien.

Toutefois, ils devront présenter une preuve de vaccination à la frontière.

D’autre part, les participants à l’EIC ayant une lettre de motivation mais non vaccinés ou partiellement vaccinés ne peuvent voyager au Canada que s’ils ont une offre d’emploi valide d’un employeur canadien. En plus de soumettre leur offre d’emploi, ils doivent répondre à toutes les exigences pour entrer au Canada et se mettre en quarantaine.

Étudiants internationaux

Les étudiants internationaux titulaires d’un permis d’études valide ou d’une lettre de motivation valide pour un permis d’études peuvent être exemptés des restrictions de voyage, à condition qu’ils étudient dans un EED (établissement d’enseignement désigné) dont le plan COVID-19 a été approuvé.

Demandeurs de résidence permanente

Les demandeurs de résidence permanente qui ont un PRC (Confirmation de résidence permanente) valide, mais qui n’ont pas encore voyagé au Canada, sont également exemptés des restrictions de voyage. Cependant, ils doivent se rendre au Canada pour s’installer définitivement et se conformer à toutes les mesures applicables liées à l’entrée au Canada.

Toutefois, ces exemptions seront modifiées à compter du 15 janvier 2022. Les groupes de voyageurs suivants, jusqu’ici exemptés de restrictions de voyage, même s’ils ne sont pas complètement vaccinés, ne seront plus autorisés à entrer au Canada à moins d’être complètement vaccinés :

— Les personnes voyageant pour retrouver leur famille (sauf si elles ont moins de 18 ans) et voyagent pour trouver un membre de leur famille immédiate ou élargie qui est complètement vaccinée ou qui est citoyen canadien, résident permanent ou personne inscrite en vertu de la loi indienne) ;

Les étudiants étrangers (âgés de plus de 18 ans) ;

— Les athlètes professionnels et leur personnel de soutien, ainsi que les athlètes amateurs ;

Toutes les personnes titulaires d’un permis de travail valide, y compris les travailleurs étrangers temporaires autres que ceux des secteurs agricole et agroalimentaire ;

– Les fournisseurs de services les plus essentiels (y compris les camionneurs, les fournisseurs de services d’urgence et les chercheurs marins).

Mesures d’entrée au Canada

Preuve de Tests de dépistage de la COVID-19 avant

Toute personne de 5 ans ou plus qui entre au Canada par voie aérienne ou terrestre doit fournir un test négatif (PCR ou LAMP) pour la COVID-19 .

Ce test doit avoir été effectué dans les 72 heures précédant le départ et doit être soumis à la compagnie aérienne afin d’embarquer pour le Canada. Pour les voyageurs arrivant par voie terrestre, vous devez vous présenter au poste frontière. Pour les voyageurs ayant contracté la COVID-19, ils peuvent présenter la preuve d’un résultat positif, le dépistage est effectué dans les 14 à 180 jours avant le départ. Cette obligation demeure pour les personnes entièrement vaccinées.

Au 30 novembre 2021, les Canadiens, les résidents permanents, les personnes inscrites en vertu de la loi indienne, ainsi que les enfants accompagnants de moins de 12 ans (même s’ils ne le sont pas vaccinés), ils n’auront plus à fournir la preuve d’un résultat de test s’ils quittent le Canada et le font de nouveau dans moins de 72 heures .

Voyageurs entièrement vaccinés

Les voyageurs entièrement vaccinés peuvent être exemptés des mesures de quarantaine liées à l’entrée dans le pays.

Plus précisément, ces derniers peuvent être exemptés de l’obligation de quarantaine et sont exemptés de l’obligation de passer un examen à leur arrivée au Canada, ainsi que le huitième jour après leur arrivée au Canada.

Cependant, il est important de noter que même complètement vaccinés, les voyageurs doivent avoir mis en place un plan de quarantaine. En fait, les voyageurs vaccinés ne sont pas automatiquement exemptés des mesures de quarantaine . La décision sera prise à l’arrivée au Canada, sur la base de preuves suffisantes fournies à l’agent.

Pour tous les voyageurs : déclaration à ArriveCan

Les voyageurs qui entrent au Canada, qu’ils soient vaccinés ou non, et quel que soit leur mode d’arrivée (terrestre ou aérien), doivent également remplir leurs informations par voie électronique, via l’application ArriveCan, avant leur arrivée dans le pays.

Les voyageurs doivent fournir de plus amples informations :

✔ Coordonnées et informations de voyage

✔ Itinéraire de voyage pour les 14 derniers jours

✔ Confirmation d’un test négatif effectué avant d’entrer au Canada (ou d’un test positif effectué entre 14 et 180 jours avant le voyage)

✔ Preuve de vaccination en français ou en anglais, ou une traduction certifiée

✔ Plan d’auto-isolement, même pour les voyageurs entièrement vaccinés

✔ Auto-évaluation les symptômes de la COVID-19

Maintenir son statut juridique au Canada en tout temps

Quant aux ressortissants étrangers actuellement au Canada sous statut temporaire, ils devront s’assurer qu’ils conservent leur statut juridique en tout temps. La crise du coronavirus ne justifiera pas un statut excédentaire , car les demandes peuvent être soumises en ligne.

La pratique de tourner la perche, bien tolérée, n’est toujours pas recommandée.

Les autorités ont en outre précisé qu’il n’y aura aucune « exonération de frais pour toute demande ou extension de résidence temporaire » liée à la crise actuelle.

Cela signifie, par exemple, penser à demander des extensions de statut et à opter pour une demande en ligne .