You are here
Home > Economie > Partage cabinet, les bons à savoir

Partage cabinet, les bons à savoir

Afin d’économiser sur les charges liés à l’exploitation d’entreprise, de plus en plus de concepts ont vu le jour. Parmi cela, il faut noter entre autres le partage de cabinet, ou la sous location d’espace professionnel.

Si cette tendance séduit de plus en plus d’entreprises, c’est certainement grâce aux différents avantages qu’elle offre, aussi bien pour les bailleurs locataires que pour les sous-locataires. Alors, pour mieux comprendre le partage de cabinet entre entreprises, voici quelques points que vous devrez connaître avant de vous lancer dans cette aventure.

Colocation d’entreprise ou partage de cabinet, c’est quoi au juste ?

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, la colocation d’entreprise ou le partage de cabinet désigne les entreprises qui partagent un espace professionnel. Il n’est pas rare que ces entreprises qui cohabitent dans un même bureau proviennent de secteurs d’activités différentes, ce qui ne cause en aucun cas des problèmes, à condition qu’elles ne soient pas concurrentes. C’est l’une des règles de base d’un bon partage cabinet.

Mis à part cela, il faut aussi comprendre que la colocation d’entreprises peut prendre différentes formes, allant du partage de bail et des charges locatives, en passant par une sous-location des espaces disponibles en cas de restructuration d’activité. Certaines entreprises mettent également à la disposition de leurs sous-locataires des espaces ou bureaux pour une durée déterminée et cela en fonction de leur besoin.

Quelles sont les règles régissant la colocation ou partage cabinet ?

Les règles régissant la colocation d’entreprise peuvent être les mêmes que pour une location traditionnelle, à un détail près. En effet, le bailleur locataire peut mettre en sous-location une partie de son espace professionnel pour diverses raisons. Cependant, comme il est encore un locataire, il est doit demander l’aval du propriétaire avant de pouvoir mettre en sous-location sa propre location.

Selon la législation, le propriétaire est libre d’accepté ou de refusé la demande de sous-location sans qu’il n’a besoin de donner des explications pour les différentes parties, à savoir le bailleur locataire et le sous-locataire. Dans le cas où le propriétaire donne son consentement, il est recommandé de préparer au préalable un bail de sous-location portant mention sur cela.

Quels sont les avantages offerts par louer cabinet d’entreprise ?

Le partage de bureau présente différentes avantages, tels que la réduction des coûts d’exploitation, le partage de savoir-faire et la flexibilité pour une meilleure adaptation. Les bailleurs et les locataires peuvent réduire les charges relatives à l’exploitation de leur activité grâce à l’optimisation des espaces. Il est ainsi beaucoup plus facile pour les nouvelles entreprises de trouver des locaux qui sont bien situés sans qu’elles aient à payer une immense fortune dans leur location.

En outre, chaque entreprise a la possibilité de choisir la durée de leur location beaucoup plus aisément contrairement à un bail classique. Cela est beaucoup plus pratique pour les entreprises nomades et les startups qui se lancent dans le milieu des entreprises. Offrant souplesse et économie, louer cabinet se présente comme une alternative incontournable afin de faire face à la crise tout en boostant leur activité.

Top